Accueil Société

Coronavirus : seule une sous-lignée du variant Delta est considérée comme «préoccupante» par l’OMS

Le variant indien, rebaptisé Delta, et considéré comme partiellement responsable de l’explosion de la pandémie en Inde, s’est depuis étendu à plus de 50 territoires, avec trois sous-lignées distinctes.

Temps de lecture: 2 min

Seule une sous-lignée du variant Delta du covid-19, détecté pour la première fois en Inde, est encore considérée comme «préoccupante», tandis que deux autres ont été rétrogradées, a indiqué mardi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le variant B.1.617, rebaptisé Delta, et considéré comme partiellement responsable de l’explosion de la pandémie en Inde, s’est depuis étendu à plus de 50 territoires, avec trois sous-lignées distinctes.

L’OMS avait classé le mois dernier la totalité du variant comme «préoccupant», mais a indiqué mardi que seule une sous-lignée doit à présent être considérée comme telle.

«Il est devenu évident que davantage de risques pour le public sont associés au B.1.617.2, tandis que des taux de transmission moindres ont été observés avec les autres sous-lignées», a indiqué l’OMS dans son point épidémiologique hebdomadaire sur la pandémie.

Le B.1.617.2 demeure qualifié de préoccupant, de même que trois autres variants du virus, considérés comme plus dangereux que la version originale car plus contagieux, mortels ou parce que les vaccins pourraient ne pas offrir de protection contre eux.

Des appellations «stigmatisantes et discriminatoires»

L’OMS avait attribué lundi des lettres grecques aux noms scientifiques des différents variants tels que Alpha, Beta, Gamma, ou Delta pour le cas de B.1.617. Cette initiative vise notamment à éviter des appellations «stigmatisantes et discriminatoires» pour les pays et territoires où ils sont apparus.

«Nous continuons d’observer une transmissibilité en nette hausse et un nombre croissant de pays qui signalent des flambées liées à ce variant», note l’OMS, qui juge «prioritaire» de conduire «de nouvelles études» sur son impact.

Un nouveau variant hybride, signalé samedi par les autorités sanitaires du Vietnam, semble être une déclinaison de Delta, a indiqué mardi la Dr Maria Van Kerkhove, responsable technique de la lutte contre le Covid-19 au sein de l’agence.

«Nous savons que le B.1.617.2, du variant Delta, a une transmissibilité accrue, ce qui signifie qu’il peut se répandre plus facilement entre les gens», a-t-elle souligné.

La sous-lignée B.1.617.1 a en revanche été rétrogradée à la catégorie de «variant d’intérêt», et baptisée Kappa.

Quant au B.1.617.3, il n’est plus considéré comme intéressant par l’OMS et ne s’est pas vu attribuer de lettre grecque en raison de sa relative faible occurrence.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 2 juin 2021, 11:04

    Effectivement, le "politiquement correct" a pris le pas sur la raison. C'est d'ailleurs vrai dans des tas de domaines et cela illustre bien l'hypocrisie de plus en plus générale de notre société dans laquelle l'apparence des choses compte bien plus que leur nature réelle.

  • Posté par Condé Philippe, mercredi 2 juin 2021, 8:25

    Je trouve que la désignation par des lettres grecques des variants du coronavirus est inepte. On peut retenir l'origine des variant ( anglais, indien, sud-africain ou brésilien) aisément par contre on va vite confondre les variants alpha, beta, etc. Décision inepte bien dans la ligne du "politiquement correct".

  • Posté par Cordier Daniel, mercredi 2 juin 2021, 9:04

    Pour le coup, ce sont les Grecs qui vont se sentir stigmatisés... Drôle de monde où ne peut plus appeler un chat un chat sans se prendre une volée de bois vert, être poursuivi pour atteinte à la dignité animale, stigmatisation d'une race féline spécifique, etc.... Quel bel avenir nous nous préparons...

Aussi en Société

Les boîtes noires s’invitent dans les voitures dès cette semaine

Les données de conduite au moment d’un accident devront être collectées dans une boîte noire. De nombreux dispositifs d’aide à la conduite deviennent également obligatoires. En Belgique, cette législation européenne s’appliquera aux nouveaux modèles à partir du 6 juillet. Et en 2024 pour toutes les voitures neuves.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko