Coronavirus - Peu d'impact financier de la pandémie sur la saison 2019-2020 de Pro League

Le chiffre d'affaires des clubs n'a que très légèrement diminué l'an dernier, pour atteindre 373,5 millions d'euros (-1,3%). D'une part, la pandémie a changé les habitudes en fin de saison, les abonnements avaient dès lors déjà été achetés, et de l'autre, les finances des clubs de Pro League profitaient des primes d'une bonne campagne européenne et d'une année faste au niveau des transferts. 

L'impact financier de la crise a donc été moindre que prévu mais devrait s'étaler sur les saisons 20/21, 21/22 et potentiellement 22/23, prévient Deloitte, anticipant une baisse des revenus comprise entre 21 et 33%, soit de 80 à 120 millions d'euros. Cela dépendra notamment de la politique de remboursement des clubs pour les abonnements, mais aussi des transferts et du nouveau calcul de coefficient de l'UEFA qui devrait être moins favorable aux clubs belges. "Selon ses résultats lors de la prochaine saison européenne, la Belgique pourrait se retrouver hors du top 10 du classement de l'UEFA et perdre un ticket direct pour la phase de groupes de la Ligue des Champions", rappelle Pierre François, CEO de la Pro League. 

La perte globale des clubs était de 54 millions d'euros, contre 91 millions l'année précédente. Mais seuls six des clubs du top belge présentaient des comptes dans le vert pour la saison 2019/2020.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous