Accord interprofessionnel 2021-2022 - CSC et FGTB mèneront des actions vendredi

Des délégations syndicales seront présentes devant les sept sièges bruxellois des partis du gouvernement De Croo à partir de 10h vendredi et ils y remettront leurs revendications. A partir de 11h les sept délégations convergeront vers la FEB.

"Il s'agit de rappeler que la libre négociation des salaires dans les secteurs, entre interlocuteurs informés et responsables, est non seulement un droit fondamental reconnu par l'OIT (Organisation internationale du travail) mais aussi une solution aux inégalités croissantes et à la lutte contre la pauvreté. En outre, l'augmentation des salaires bruts par voie de négociation collective est indispensable pour développer la demande intérieure, l'emploi, le financement de la Sécu et des fonctions collectives", clament les deux syndicats.

"Mais il ne s'agit pas uniquement des salaires. Cette norme absurde et injuste empêche aussi de vraies solutions de fins de carrière, le relèvement des salaires minima, la défense des emplois menacés par la crise etc. C'est donc l'ensemble des enjeux essentiels pour les travailleuses et travailleurs, y compris celles et ceux 'essentiels'  qui ont été durement affectés par la pandémie, qui est enfermé dans un carcan inutile et dangereux", ajoutent-ils. 

Les deux syndicats s'opposent notamment à la norme salariale de 0,4% pour 2021-2022, revendiquent des solutions pour les fins de carrière, veulent une hausse des salaires minimum et des bas salaires et des mesures pour protéger l'emploi dans les entreprises en restructuration.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous