Accueil Société

Coronavirus: Yves Coppieters propose de restreindre l’utilisation du masque

Pour l’épidémiologiste, le gouvernement doit donner un signal clair aux Belges

Temps de lecture: 2 min

Le Comité de concertation devrait valider ce vendredi le calendrier de déconfinement. Le 9 juin va marquer une nouvelle étape dans les mesures de déconfinement. Une question n’a jusqu’à présent par encore été tranchée par le gouvernement.

Faut-il toujours porter le masque en rue ?

Les experts sont plutôt favorables à un assouplissement d’autant plus que de récentes études ont démontré que les contaminations à l’extérieur sont très faibles et donc que le masque a un intérêt limité en plein air, peut-être à l’exception des rues très passantes.

Ainsi interviewé par La Dernière Heure, l’épidémiologiste Yves Coppieters déclare qu’« il est important de donner un signal clair aux Belges ». « Il fait beau, les gens sortent de plus en plus et on ne fait plus la distinction lorsqu’on marche à l’extérieur ou quand on est assis au café. Si l’adhésion diminue, c’est normal étant donné que le risque de contagion diminue. Il est donc temps d’envoyer un signal clair à ce stade, d’autant plus que les données scientifiques vont dans ce sens et que la situation épidémiologique le permet ».

Le scientifique préconise donc d’assouplir les conditions dans lesquelles il faut porter un masque. « Il est très important de favoriser ceux qui veulent le garder, il ne faut surtout pas les discriminer. On doit bien expliquer à quel moment il doit être porté à l’extérieur, lors de rassemblements, d’événements de masse (concert, match de football), ou lorsqu’on est en étroite relation avec quelqu’un qui n’est pas dans notre bulle sociale, dans le cas d’une discussion avec proximité », poursuit l’épidémiologiste.

Yves Coppieters estime que le masque n’a de sens que quand il est bien porté. Le porte-parole interfédéral, Yves Laethem, va dans le même sens. Il l’a toujours dit et répété, un masque mal porté ne sert rien. Et de déclarer : « J’ai toujours dit qu’il ne fallait pas l’imposer durant l’été, ou alors seulement sous certaines conditions. De plus, la vaccination avance et offre plus de perspectives », a-t-il répété à la DH.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

40 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 3 juin 2021, 9:04

    L'efficacité du masque a été démontrée dans une foule de publications sérieuses (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33273115/, https://www.pnas.org/content/pnas/117/51/32293.full.pdf, https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/jmv.25805, https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1477893920302301?via%3Dihub, https://www.bmj.com/content/339/bmj.b3675.long, https://royalsocietypublishing.org/doi/pdf/10.1098/rspa.2020.0376, https://royalsocietypublishing.org/doi/10.1098/rspa.2020.0584, https://advances.sciencemag.org/content/early/2020/08/07/sciadv.abd3083). L'air extérieur n'a pas une qualité particulière qui tue plus le virus en comparaison avec l'air intérieur. Ce qui est déterminant pour une infection, c'est la quantité de virus inhalé. En respirant, nous prélevons une dizaine de litres d'air par minute. La quantité de virus prélevé sera la concentration de virus dans l'air multipliée par ce volume et multipliée par le temps passé à respirer dans le lieu. A l'extérieur, le volume d'air est infini. La concentration du virus y tend vers zéro si le milieu est homogène (donc correctement agité). C'est ce qui réduit le risque de contamination. Le premier hic, c'est que dans certaines circonstances (absence de vent, agencement de l'espace extérieur), l'air n'est pas agité mais stagne à l'extérieur. Dans ce cas, le virus se dilue mal : c'est l'effet Irish Coffee. Un exemple typique à Bruxelles est la Rue Neuve, très étroite et perpendiculaire à la direction des vents dominants. Le second hic, c'est la fréquentation. C'est sûr qu'au fin fond de la forêt de Soignes, on a peu de chance de croiser quelqu'un. Mais à fortiori, on a peu de chance d'y être verbalisé aussi. Par contre, il est logique que les forces de l'ordre contrôle le port du masque quand c'est nécessaire (rue Neuve en l'absence de vent et au pic des soldes par exemple) parce qu'il y en aura toujours qui ne comprendront jamais quand ce masque est nécessaire. Dernière réflexion : cette année, avec le port du masque obligatoire, à aucun moment le seuil épidémique de grippe n'a été franchi (https://epistat.wiv-isp.be/influenza/). Mieux, d'autres viroses sont négligeables cette année. Cela démontre à quel point les asiatiques qui portent le masque dès le moindre signe de rhume pour éviter de contaminer les autres sont dans le bon. Ce masque ne doit pas être vu comme une contrainte ou une dégradation à notre image mais comme une marque de respect pour l'intégrité physique d'autrui. Parce que le virus circule moins et parce que de plus en plus de personnes sont vaccinées, le port du masque à l'extérieur perd progressivement de son intérêt. Le débat reste ouvert pour définir à partir de quel seuil de vaccination, le masque sera inutile. La sortie du Pr. Coppieters est de ce fait prématurée parce que ce seuil n'est pas établi. Elle est aussi malheureuse parce qu'elle présente le port du masque comme une contrainte insurmontable. Cela, c'est dans la tête et c'est une question d'éducation. Mais peut-on faire confiance au sens de l'altruisme des adeptes inconditionnels du Me Myself and I dont nous identifions une belle brochette parmi les commentateurs de ce forum? La réponse est évidemment non. C'est ce qui révèle la décadence de notre "société" (la notion de société n'a plus de sens quand l'hyper-individualisme règne).

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 3 juin 2021, 20:44

    Je m'excuse d'avoir mal compris votre commentaire d'hier à 17h14. J'ai compris que vous insinuiez que le Pr. Van Ranst prétendait que le port du masque est requis partout et tout le temps. Je savais que cela n'était pas vrai pour l'avoir entendu dire l'inverse à de multiples reprises notamment à Terzake ou De Afspraak. Vous complétez cela par plusieurs références. Où avez vous lu que j'ai dit que le port du masque est requis partout et tout le temps? J'ai plutôt un avis nuancé qui montre son utilité mais aussi sa limite (l'exemple de la forêt de Soignes). Je suis d'accord avec vous que le port du masque quand on se ballade seul ou quand la rue est déserte n'a pas beaucoup d'intérêt. Le problème n'est pas là. Le problème se situe au niveau de la compréhension de la loi qui doit dicter son port. Vous dites" je suis encore pour le port du masque quand il est réellement utile". Le hic, c'est comment définir si le masque est utile. Et comment faire en sorte qu'il ne faille pas faire 5 ans d'étude en statistique et en mécanique des fluides pour le savoir. L'avantage d'imposer son port dans un espace et un temps donné est que même un enfant de quatre ans le comprendra. Ensuite, vous le dites vous même, la chaleur ne garantit pas la disparition du virus, ce qui réduit la saisonnalité de l'épidémie. L'épidémie est d'ailleurs forte en Inde et au Brésil où les températures sont hautes. Elle était aussi forte en Espagne en Août-Septembre avec des températures supérieures à 40°C. Par contre nos comportements changent en fonction des circonstances atmosphériques. Voilà l'effet confondant de la relation entre les saisons et la propagation du virus. Ah oui mais beaucoup nient encore l'influence de nos comportement sur la propagation du virus. Pour eux, ce sont les mesures gouvernementales qui en sont responsables, surtout pas le comportement des gens! Du point de vue remise en question, un des manipulateurs les plus actif de ce forum me reproche régulièrement mes remises en question, notamment par rapport à l'hcq. Enfin, nous ne sommes pas ici sur un site scientifique mais sur le site d'un journal grand public. Il est normal de réagir de manière "musclée" face aux inepties proférées par beaucoup trop, surtout si elle sont récurrentes et clairement mal intentionnées. Le commentateur précédent en est un exemple caricatural. Si vous restez modeste, autant ne pas réagir et laisser le cancer des fausses nouvelles semer ses métastases. Il est aussi normal de dénoncer la dérive égoïste à la base de ces avis délirants. Pour ces aspects là, la nuance n'est pas forcément utile. Tant pis pour vous si cela ne vous plaît pas.

  • Posté par Heneffe Jean-marie , jeudi 3 juin 2021, 9:40

    Partout et tout le temps, le masque ne sert à rien. Rions encore un peu. « Bien que partisan de confinements plus stricts et plus durs, Marc Van Ranst a jugé certaines mesures qui ont été prises comme inutiles : l'interdiction de se rendre dans une seconde résidence ("laissez les gens y aller"), l'interdiction de s'asseoir sur un banc, fermer les plaines de jeux ("laissez les enfants jouer") ou encore l'obligation "exagérée" de porter le masque en pleine nature ou dans une rue commerçante déserte en soirée ». Publié le 21 avril 2021 par l’agence Belga, rapporté par la RTBF. https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_covid-19-en-belgique-on-paie-le-sous-investissement-dans-les-soins-de-sante-estime-marc-van-ranst-en-commission-speciale?id=10746175. J’avais déjà découvert par ailleurs que dès l’été dernier, lui aussi partageait l’idée de saisonnalité : “Le virus est saisonnier. Les virus comme [la Covid] se propagent plus facilement dans des conditions froides et humides”, avait déjà déclaré l’infectiologue Erika Vlieghe (UZA) l’année dernière. À l’époque, le virologue Marc Van Ranst (KU Leuven) avait également souligné que le soleil en particulier rendait la survie du coronavirus plus difficile. “La lumière UV inactive le virus plus rapidement. Les gouttelettes que nous répandons dans l’air sèchent plus vite. Cependant, la chaleur ne garantit pas la disparition effective du virus”. Je peux aussi vous en fournir les sources. Ne tirez d’ailleurs pas trop vite de conclusions sur mes délires : je précise que je suis encore pour le port du masque quand il est réellement utile et que je m’affirme pro-vax, même avec AstraZeneca. La qualité d’un scientifique se mesure à l’aune de sa modestie, à ses remises en question permanentes et à son sens de la nuance.

  • Posté par RC Peeters, mercredi 2 juin 2021, 19:00

    Une nouvelle étude conclut que les masques n’ont pas ralenti la propagation du COVID aux États-Unis Au lieu de cela, les chercheurs ont constaté que le port prolongé du masque peut provoquer la déshydratation et augmenter le risque d’infection bactérienne. Par exemple, le projet universitaire a révélé que « l'utilisation prolongée d'un masque (> 4 heures par jour) favorise l'alcalinisation du visage et encourage par inadvertance la déshydratation, ce qui peut à son tour augmenter la rupture de la barrière et le risque d'infection bactérienne". Au Royaume-Uni, des cliniciens ont signalé des maux de tête, de la transpiration et une diminution de la précision cognitive chez les personnes portant des masques plus de quatre heures par jour. https://www.infowars.com/posts/huge-new-study-concludes-masks-did-not-slow-covid-spread-in-us/

  • Posté par massacry olivier, jeudi 3 juin 2021, 0:15

    Et hops le croisé de mauvaise foi Peeters continue sa désinformation quotidienne, telle sa mission, sa raison de vivre (a-t-il d'ailleurs une vie?). Aujourd'hui donc retour sur l'inutilité des masques, et leur dangers cognitifs. En matière de dégénérescence neuronale, il est vrai que nous avons là un expert. Pour l'anecdote, souvenons-nous que l'année dernière il aimait à nous prévenir que le port du masque provoquait des carries, sisi. Aujourd'hui, après avoir essayer de nous affoler avec des médias mainstream, mais en vain, son naturel penchant pour les sources odieuses revient au galop. Mais auparavant soulignons que l'étude dont il est fait référence ici , est, sur le site de medrxiv, précédé de l'avertissement suivant: "This article is a preprint and has not been peer-reviewed It reports new medical research that has yet to be evaluated and so should not be used to guide clinical practice." Bref rien de prouvé, qui l'aurait cru. La source du croisé de mauvaise foi est il vrai une des plus fiable. 'Infowars' est le sommet de l'inox complotiste made in Us. Voyez wikipédia, qui nous precise que ce site, avant tout commercial, " diffuse plusieurs théories du complot, y compris de fausses allégations contre le vaccin contre le VPH.....InfoWars advocates New World Order conspiracy theories, 9/11 conspiracy theories,( ect la liste est longue). Même son de cloche pour ConspiracyWatch:"InfoWars (infowars.com) est l’un des plus influents sites complotistes américains. Lancé par Alex Jones en 1999, ce site situé politiquement à l’extrême droite." Cerise sur le gateau: "InfoWars dispose également d’une florissante boutique en ligne permettant par exemple d’acquérir du dentifrice prétendument capable de « tuer » le virus du Covid-19." Mediabiasfactcheck est encore plus virulent: "Overall, InfoWars/Alex Jones is a crackpot, tin foil hat-level conspiracy website that strongly promotes pseudoscience. The amount of fake news and debunked conspiracy claims, as well as extreme right-wing bias, renders InfoWars a non-credible source on any level." Bref on là encore une fois une belle daube. Au fait croisé de mauvaise foi Peeters contre votre diminution cognitive avez-vous essayé les remèdes miraculeux du divin Alex Jones, je vous conseillerai IONIC FIZZY MAGNESIUM DRINK MIX, "Helps convert food into energy Helps replicate and repair RNA and DNA Helps with muscle contraction function Helps regulate the nervous system Helps with protein building in muscle cells." Vous en avez largement besoin.(https://www.infowarsstore.com/fizzy-magnesium?ims=ppgwl&utm_campaign=fizzywidget&utm_source=Infowars+Widget&utm_medium=banner&utm_content=fizzywidget)

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko