Accueil Belgique Politique

Le CDH bruxellois se divise: certains demandent au Comité de vigilance de «se saisir du cas Dallemagne»

Les humanistes de la capitale sont toujours en ébullition après les propos tenus par le député fédéral sur le voile au « Grand Oral RTBf-Le Soir ». Certains membres demandent que le Comité de vigilance du parti le « recadre ».

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 3 min

Ça grogne (pour le dire gentiment) au CDH bruxellois depuis que Georges Dallemagne a déclaré, samedi, au « Grand Oral RTBf-Le Soir » : « Si le voile n’était que la revendication d’une affirmation ou d’une religion, il ne poserait pas de problème. En fait, à travers le voile, il y a aussi une revendication politique, radicale, qui ne veut pas de notre modèle de société, ne veut pas de nos valeurs, et les combat. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

31 Commentaires

  • Posté par Louis Marc, jeudi 3 juin 2021, 22:13

    Merci Monsieur Dallemagne.

  • Posté par Harry Dorchy, jeudi 3 juin 2021, 12:26

    Le voile n’a rien de religieux – la Sunna et le Coran ne l’imposent pas – mais est en définitive un marqueur sexuel et un instrument de propriété aux origines salafistes. En définitive, l’argumentaire pour ou contre le port du voile ne réside pas, comme on l’entend souvent, autour de la liberté de croyance et de religion – prétexte et paravent – mais sur la dimension sexiste d’un tissu hautement signifiant aux multiples interprétations leurres. (André Dumoulin, L’Echo, 17/8/2019). Georges Dallemagne a le mérite d’exprimer un avis basé sur des faits objectifs, alors qu’une partie du CDH, du PS (le comble pour un parti qui a combattu l’emprise du catholicisme sur l’Etat), d’Ecolo/Groen ataquent la laïcité (qui défend le principe de séparation de la société civile et de la société religieuse) pour un calcul bassement électoraliste, ou, au mieux, par angélisme inculte.

  • Posté par Usual Suspect, jeudi 3 juin 2021, 13:01

    Harry Dorchy, le voile est un signe religieux, mais la religion a toujours été qu'un prétexte pour imposer certaines politiques. Il ne faut donc pas en minimiser la portée comme le font les gentils écolo-bobos, les camarades sociâlists et pétébistes ainsi que tous les autres bisounours bien-pensants. Ils ne sont que les idiots utiles aux envahisseurs musulmans.

  • Posté par Bernard Philippe, jeudi 3 juin 2021, 11:07

    Ouvrons un Charlie hebdo...et sachons !

  • Posté par Dufey Anne, jeudi 3 juin 2021, 10:52

    Pauvre CDH .... Georges Dallemagne n'a dit que l'évidence. Y a-t'il des évidences qui ne doivent pas être dites? si on cessait de parler du " voile" ? Il y a le voile "fichu", seyant, coloré, évidemment expression d'une appartenance culturelle. Et il y a le voile "sac poubelle noir " avec sa fente aux yeux qui dit aux infidèles mécréants que regarder cette femme est coupable parce que votre regard est concupiscent , et que la dite femme est la propriété exclusive de son patron. Pour ce rare Cas, Dallemagne a évidemment raison, et ce n'est pas parce que c'est rare que cela ne doit pas être dit. Ignace van Waes.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs