Accueil Monde Europe

Royaume-Uni: de nouvelles accusations de racisme éclaboussent la reine Elizabeth II

Les conseillers de Sa Majesté ont interdit aux « immigrés de couleur et aux étrangers » d’occuper des postes administratifs au Palais au moins jusqu’à la fin des années 60. La Reine était-elle au courant de cette politique officielle de discrimination ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Nouveau scandale à la Cour d’Angleterre ! D’après des documents officiels publiés mercredi par le quotidien The Guardian, les conseillers de Sa Majesté avaient interdit aux « immigrés de couleur et aux étrangers » d’occuper des postes administratifs au Palais au moins jusqu’à la fin des années 60. Les « coloured », selon l’expression consacrée à l’époque, avaient seulement le droit d’être employés aux fonctions de valets, chambrières ou jardiniers.

Plus grave d’après le Guardian, Buckingham Palace avait négocié une clause d’exemption – toujours en vigueur à ce jour — aux lois contre les discriminations raciales et sexuelles. Ces révélations d’un titre de gauche ouvertement républicain sont d’autant plus embarrassantes pour l’institution monarchique qu’elles sont fondées sur des documents officiels déposés aux archives nationales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Descombe Veronique Véronique, jeudi 3 juin 2021, 22:53

    ah oui ??? Et dans quel (s) pays d'Europe, à la fin des années 60, on voyait des" immigrés de couleur et étrangers" ailleurs que dans les emplois subalternes et les usines?

  • Posté par Catherine Miháil, jeudi 3 juin 2021, 16:35

    On parle de faits qui ont 60 ans, à une époque où les femmes belges ne pouvaient pas ouvrir de compte en banque seules. C’était un autre monde. A ce compte là on n’en finit jamais

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 3 juin 2021, 14:25

    La grande offensive woke en provenance de la Métropole continue. Après avoir bouffé du « néolibéralisme », les colonies européennes vont bouffer du wokisme. On est partis pour vingt ans. Si on on n’est pas tombés sous administration chinoise après une guerre civile d’ici là.... Parce qu’eux, vous voyez, ils n’en ont que faire de tout ce bazar... enfin si. Comme m’a dit un : « ici, on enseigne la musique classique européenne aux enfants prometteurs car ça rend intelligent, et même qu’on s’en sert parfois pour distinguer les imbéciles des intelligents. » Une civilisation qui organise sa propre chute... pendant ce temps, les concurrents sont déjà en train de faire leur sélection dans ce qu’il y aura de bon à récupérer.

  • Posté par Usual Suspect, jeudi 3 juin 2021, 13:12

    Je me demande si ces journalistes si sourcilleux peuvent s'enorgueillir d'une vie aussi exemplaire que celle d'Elizabeth II ?

  • Posté par Usual Suspect, jeudi 3 juin 2021, 14:08

    Steemans Philippe, je ne suis pas du tout royaliste et pourtant je trouve qu'elle a plutôt bien joué son rôle, et elle a su rester digne contrairement à son entourage familial, elle au moins ne s'est pas abaissée au niveau de stars de la téléréalité.

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs