Accueil La Une Monde

Israël sans Netanyahou mais avec une majorité bancale

L’éternel Premier ministre Binyamin Netanyahou a dû capituler. Ni lui ni son parti le Likoud ne feront partie du nouveau gouvernement israélien. Mais son successeur, Naftali Bennett, un religieux proche des colons, dirigera une coalition disparate qui inspire le scepticisme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Un gouvernement israélien sans Binyamin Netanyahou ! Bien des Israéliens doivent sans doute se pincer pour y croire. Voilà tout de même douze pleines années que le chef du Likoud dirige le pays et qu’il monopolise toutes les lumières médiatiques, arborant un jour son sourire satisfait pour annoncer une bonne nouvelle, puis le lendemain un air sombre pour évoquer une menace des plus alarmistes.

Exit donc, « Bibi » Netanyahou ? Difficile à croire. L’homme cultive avec talent et opiniâtreté l’art de la survie politique, et les observateurs n’osent exclure un retour même rapide à la faveur d’une crise aiguë comme Israël en connaît plus souvent qu’à son tour. En attendant cette possible renaissance, le nouvel exécutif israélien consistera en un assemblage de partis très disparates, qui semble à première vue assez bancal.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par epictete epictete, jeudi 3 juin 2021, 7:38

    Un parrain mafieux sioniste sur le point de perdre sa protection et la couverture de ses méfaits va fourbir toutes ses armes (et tous les dossiers du Mossad auxquels il a accès). Bibi n'est pas encore parti.

  • Posté par G Jean Luc, mercredi 2 juin 2021, 23:02

    Encore un pays dirigé par une religion, problèmes garantis.

  • Posté par Albin S. Carré, mercredi 2 juin 2021, 22:53

    La peste ou le choléra?

Aussi en Monde

Grand format Les Chinois font trembler le pouvoir

De nombreux citoyens chinois n’en peuvent plus après quasi trois années de politique zéro covid, appliquée de façon extrême. Ils ont crié leur colère ces derniers jours. Leur audace stupéfie leurs dirigeants. Le Parti amorce une réponse, maniant - un peu - la carotte et - beaucoup - le bâton.

De l’autre côté du détroit, les Taïwanais suivent cette mobilisation citoyenne avec beaucoup d’intérêt.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs