Accueil Léna

Chute d’un téléphérique à Stresa, anatomie d’une tragédie: du déjà-vu en Italie

Les propriétaires du téléphérique défectueux qui a coûté la vie à quatorze personnes ont bloqué les freins d’urgence pour s’épargner une révision complète après l’arrêt de la pandémie.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

A Stresa, dans le Piémont, au nord de l’Italie, Gabriele Tadini, un mécanicien de 64 ans proche de la retraite, s’asseyait chaque jour sur une chaise entre les deux tronçons du parcours du téléphérique reliant, à 1.490 mètres d’altitude, le lac Majeur au mont préalpin Mottarone. Il veillait au bon fonctionnement de cette installation fermée jusqu’au 26 avril en raison de la pandémie de coronavirus. Depuis plusieurs jours, il était conscient de la présence d’un vice de fonctionnement. Une fuite d’huile et un bruit étrange activaient par erreur le freinage d’urgence. Une réaction automatique qui n’avait rien d’inquiétant.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, samedi 5 juin 2021, 13:52

    Imaginez la sous traitance des centrales, chemins de fer et autres... là où il y a de l'argent TOUT est possible... Pas vu pas pris, ici 14 morts. Il y a 30 ans un ferry coulait porte arrière ouverte "pressé" par des impératifs commerciaux de laisser la place à quai aux autres navires. et faisait 193 morts! FRIC FRIC FRIC, ça passe ou ça ... casse.

  • Posté par Cornet Fr., vendredi 4 juin 2021, 14:00

    Funiculaire, téléphérique, télécabine, ces trois moyens de transports sont différents et ont chacun leur caractéristiques. ils s'agit dans ce cas d'un téléphérique, et certainement pas un funiculaire. Enfin, cette installation n'avait qu'un seul câble porteur et non deux. Un peu de précision est bienvenue si l'auteur prétend vouloir décortiquer cette affaire.

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 4 juin 2021, 13:32

    Fabuleuse langue de bois: « Cette décision a été motivée par des impératifs d’ordre économique », dit plus clairement: "toujours vouloir plus de pognon"

  • Posté par Coppens Jean-pierre , jeudi 3 juin 2021, 9:37

    Une pièce de plus à verser au dossier, et encore plus grave : les fourches qui empêchent le frein d’urgence de fonctionner étaient déjà présentes en 2014 et 2018 ! Ceci est clairement démontré par 2 vidéos tournées par un touriste suisse, passionné par les téléphériques et leur technique. Les vidéos ont été envoyées à la chaîne allemande ZDF, qui les a analysées, et à retrouvé cette anomalie dans les 2 cas. Les vidéos sont actuellement entre les mains de la procureure de Verbania. Une catastrophe qui aurait pu se produire n’importe quand depuis 7 ans, conséquence d’une négligence criminelle.

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs