Festival de Cannes: la Belgique peut espérer briller sur la Croisette

Festival de Cannes: la Belgique peut espérer briller sur la Croisette

Avec trois films belges et des coproductions en sélection officielle, la Belgique peut, cette année encore, espérer briller lors du Festival de Cannes. A l’instar de ce qu’avaient fait lors de la dernière édition César Diaz, qui avait remporté la Caméra d’or pour « Nuestras Madres », et les frères Dardenne, à qui « Le Jeune Ahmed » avait valu le Prix de la mise en scène. Il s’agit d’un « cru exceptionnel pour la Fédération Wallonie-Bruxelles », a réagi Wallonie Bruxelles Images.

Le réalisateur belge Joachim Lafosse intégrera pour la première fois la prestigieuse compétition officielle du Festival de Cannes avec son nouveau film « Les Intranquilles ».

Avec ce drame intime, Joachim Lafosse signe sa 4e participation cannoise. Par le passé, le cinéaste avait déjà marqué les esprits à plusieurs reprises sur la Croisette.

En 2012, il avait ainsi présenté « A perdre la raison » dans la section « Un certain regard », qui avait valu un prix d’interprétation féminine à Emilie Dequenne. A deux reprises, il avait également été retenu pour la Quinzaine des réalisateurs, avec « Elève libre » en 2008 et « L’Economie du couple » en 2016.

En compétition, un vent noir-jaune-rouge sera également soufflé par Virginie Efira, à l’affiche de « Benedetta » du réalisateur néerlandais Paul Verhoeven.

Les couleurs de la Belgique seront également portées par des coproductions belges, aussi en lice pour la Palme d’or. C’est notamment le cas de « Lingui », nouveau film du Tchadien Mahamat Saleh Haroun, coproduit par Beluga Tree avec l’aide du Centre du cinéma et de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ou encore de « Titane » de la Française Julia Ducournau, soutenu par la FWB et coproduit par Frakas Productions.

Autres perles belges : les films « Un monde » de la jeune Laura Wandel et « La Civil’ de la cinéaste belgo-roumaine Teodora Ana Mihai font, eux, partie des 18 sélectionnés dans la section « Un certain regard », qui vise à mettre à l’honneur des œuvres audacieuses et originales de cinéastes encore peu connus.

Le Festival de Cannes, annulé l’an dernier en raison de la pandémie et habituellement organisé en mai, se déroulera exceptionnellement du 6 au 17 juillet.

Les sélections de la Quinzaine des réalisateurs, de la Semaine de la critique et de l’ACID, trois sections parallèles du festival, seront annoncées en début de semaine prochaine.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous