Allemagne: la croissance pourrait atteindre jusqu'à 4% en 2021

"L'Allemagne a mieux résisté à la récession que beaucoup le prédisaient, la croissance a moins chuté que dans beaucoup de pays, la reprise a démarré plus tôt", s'est félicité le ministre devant la presse.

Berlin avait relevé fin avril ses prévisions de croissance pour cette année, indiquant tabler sur une hausse du PIB de 3,5%.

M. Altmaier s'est montré jeudi encore plus optimiste: "je tiens même pour possible que la croissance se situe quelque part entre 3,5 et 4% parce que les données actuelles sont plus favorables que celles des projections de début d'année", a-t-il indiqué.

La première économie de la zone euro a connu, comme la plupart des pays de l'UE, une récession quasi historique en raison de l'impact de la pandémie.

Le PIB a plongé de 4,9% en 2020, le plus fort recul depuis le pic de la crise financière en 2009. Pour autant, cette chute a été moins importante que chez ses partenaires européens.

Cette performance est notamment due aux bons résultats de l'industrie qui a permis à l'économie de ne pas retomber en récession avec le retour de strictes restrictions cet hiver dans le pays pour endiguer une nouvelle hausse des infections au coronavirus.

Avec les progrès de la campagne de vaccination et des chiffres de contamination en net recul, l'Allemagne a entrepris depuis mai de rouvrir commerces, bars, restaurants et certains lieux culturels, moyennant le maintien de règles sanitaires strictes.

La coalition d'Angela Merkel avait adopté il y a un an, un plan de relance de 130 milliards d'euros pour stimuler l'économie, s'ajoutant aux aides d'urgence de plus de mille milliards d'euros débloquées au début de la pandémie. Ces montants historiques ont mis au fin au tabou du déficit dans le pays symbole de l'orthodoxie budgétaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous