Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: pour une politique de neutralité respectueuse du droit de la non-discrimination

Plusieurs juristes ont pris connaissance de la carte blanche de Jean-Philippe Schreiber, publiée sur notre site le 25 mai, sur le jugement rendu en première instance contre la Stib. Ils réfutent plusieurs points de son argumentaire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Par une ordonnance du 3 mai 2021, le tribunal du travail de Bruxelles a condamné la Stib, plus grand employeur à Bruxelles, pour une double discrimination. En refusant la candidature d’une femme portant un foulard, le juge estime que la Stib a commis, dans les circonstances particulières de l’espèce, non seulement une discrimination directe fondée sur les convictions religieuses de la candidate, mais également une discrimination indirecte fondée sur le genre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Dentin Jean, vendredi 4 juin 2021, 9:11

    L'islam n'est pas une religion comme une autre, ce n'est pas une religion d' "amour et de paix": C'est une idéologie totalitaire qui s'appuie sur une religion. Je compare l'islam avec un type de fascisme génocidaire et discriminatoire (lire sur wiki la sourate 9, verset de l'épée). Je vois le voile islamique comme une swastika voire une faucille sur marteau. Il faut interdire les 3. Si on tolère les signes anti-démocratiques (comme le voile islamique) aux agents de l'état, il faut permettre aux citoyens qui ne partagent pas ces idéologies de refuser les injonctions de ces agentes ou d'être servis par ces agents.

  • Posté par Pacolet Fabrice, vendredi 4 juin 2021, 9:05

    Et si les juristes donnaient leur avis pour définir un cadre similaire à la France? Histoire d'aider les politiques qui visiblement peinent sur le sujet.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 4 juin 2021, 8:45

    Si les services publiques doivent être neutres, au moins vestimentairement parlant, il suffit d'imposer le port de l'uniforme. Mais cela coûte trop cher. On préfère les discours hypocrites qui finalement ne visent qu'à plaire à la frange raciste de la population. Qui pourrait être bien plus grande que ce que l'on peut craindre.

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 3 juin 2021, 20:51

    Quand je pense qu'une certaine gauche se pose la question de son naufrage? Quelle blague sinistre! Défendre le voile au nom de l'émancipation des femmes... Comment dire... La gauche est en lambeau et cela se conçoit aisément! Qu'on termine de lire cette carte blanche ubuesque ou le capital au XXIème siècle de Thomas Piketty, on peut reconnaître UNE seule qualité à la gauche : la constance,.... dans la trahison et la faute!!! Que la gauche joue à se suicider c'est son problème, mais on fera remarquer aux neuneus qui signent ce torchon grotesque, que l'effondrement de la gauche conduit une part croissante des désœuvrés dans les bras de l'extrême droite! Pathétiques salopards!!!

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 3 juin 2021, 21:51

    Hélas... vous avez raison. Mais comme toujours une minorité de cyniques entraîne une majorité qui ne voit même plus à quel point elle a dérivé tant le rivage était déjà flou à force de s’en éloigner.

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs