Accueil Monde France

Emmanuel Macron candidat en 2022? Le Président botte en touche

« Je vais devoir prendre des décisions, certaines difficiles » et peut-être que certaines d’entre elles « ne rendront pas possible » sa candidature, a indiqué Emmanuel Macron.

Temps de lecture: 2 min

Emmanuel Macron a annoncé jeudi qu’il devra « prendre des décisions, certaines difficiles », au cours de l’été et qu’il était « trop tôt » pour affirmer qu’il sera candidat à l’élection présidentielle française de 2022.

« Je ne peux pas gérer l’été en pente douce », a déclaré le chef de l’Etat au cours d’une discussion avec une trentaine de retraités à Martel, au deuxième jour de son déplacement dans le Lot (sud-ouest).

« Je vais devoir prendre des décisions, certaines difficiles » et peut être que certaines d’entre elles « ne rendront pas possible » sa candidature, a ajouté le Président, répondant à la question : « Serez-vous candidat en 2022 ? ».

« C’est trop tôt pour le dire », a-t-il répondu, affirmant sa détermination à « faire les choses jusqu’à la fin ».

Prendre le pouls

« On doit prendre le pouls du pays même quand on n’est pas en campagne », a ajouté M. Macron, critiqué par certains opposants pour être entré en campagne électorale à l’approche des régionales des 20 et 27 juin et à moins d’un an de la présidentielle.

En réponse à une question sur l’économie, il a défendu sa politique et sa décision de ne pas augmenter les impôts. « Il faut produire des richesses pour redistribuer et on l’oublie trop dans notre pays. A-t-on des marges de manœuvre pour financer de nouveaux droits ? Non, nous sommes le pays de l’UE qui prélève le plus. Est-ce qu’on peut massivement taper les gros (contribuables), idée qu’on adore chez nous ? On peut le faire, mais les gros s’en vont ! », a-t-il affirmé. « On m’a dit “le Président des riches”, je m’en fous. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Glossy P, vendredi 4 juin 2021, 9:05

    Arrogant et imbuvable jusqu'au bout. Je lui souhaite de crever tel Margaret Thatcher : seul, taré et oublié de tous !

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 3 juin 2021, 23:24

    Il doit encore remplir son contrat de chez Rothschlid. Entre autres flinguer le régime de répartition des pensions. Après, soit il est encore rééligible et les médias qui appartiennent aux industriels feront sa campagne. Si c'est cuit, les même médias écriront une autre histoire; ils ont déjà Xavier Bertrand sous la main, ils peuvent aussi bien sortir un poney d'un chapeau comme ils ont vendu la savonnette Macron en 2017. Au pire, ces gens là fond du pognon et le pognon n'a pas d'odeur, il y aura peut-être et même surement moyen de s'entendre avec Marine Le Pen. Depuis quand c'est un problème?

  • Posté par Le Maigat Damien, jeudi 3 juin 2021, 17:52

    Jawohl, mein Führer.

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, jeudi 3 juin 2021, 15:40

    Il laisse la faillite economique et la guerre civile à Marine, et il se casse au Senegal. Bon plan.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une