Accueil Monde Afrique

Maroc: la vie du journaliste emprisonné Souleimane Raissouni serait en danger

Au Maroc, plusieurs journalistes sont poursuivis pour des crimes sexuels. Ils ont la particularité d’être des plumes libres. L’un d’eux, Souleimane Raissouni, est en grève de la faim depuis le 8 avril.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Les journalistes marocains qui critiquent les autorités de leur pays souffriraient-ils en même temps de déviances sexuelles graves ? C’est le constat qu’imposent les poursuites judiciaires que ces rares plumes libres subissent. L’un des derniers cas concerne Souleimane Raissouni. Arrêté le 22 mai 2020, il est en détention provisoire pour « attentat à la pudeur avec violence » et « séquestration », après qu’un homme l’eut accusé de l’avoir agressé sexuellement. Raissouni nie les faits et, pour protester contre le refus persistant de la justice marocaine de lui accorder une liberté provisoire, il a entamé une grève de la faim le 8 avril. Il aurait perdu 32 kg et sa vie serait en danger, malgré les dénégations officielles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs