Accueil La Une Belgique

Dans les écoles, le détecteur reste au stade de la recommandation

En Flandre, syndicats et partis de l’opposition veulent voir imposer le détecteur de CO2 dans chaque classe. Les ministres du nord et du sud ne l’entendent pas de cette oreille.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Faut-il oui ou non imposer un détecteur de CO2 dans chaque classe ? A l’approche du Comité de concertation (ce vendredi), le débat fait rage côté néerlandophone. En début de semaine, les syndicats et les partis de l’opposition ont marqué leur intérêt pour un meilleur contrôle de la ventilation dans les établissements scolaires. Interrogé à ce sujet par le journal De Morgen, le commissaire corona Pedro Facon admet que l’importance de la ventilation a été trop longtemps sous-estimée. « Les ministres de l’Education ont pris des initiatives de soutien. Le débat est de savoir si cette approche douce est encore suffisante. Par ailleurs, l’obligation d’installer un compteur de CO2 existe désormais pour le secteur de la restauration… »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Raoul Hedebouw appelle au «switch»

Dans un opus, le leader PTB exhorte à faire « le switch » du privé au public en énergie, mobilité, logement, numérique, santé. Il part d’« exemples concrets » où ça marche, Vienne, Chattanooga… L’esprit est réformiste. Tournant tactique ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs