Accueil Belgique Politique

Port du voile: De Croo défend la désignation d’Ihsane Haouach, pas le MR

Ihsane Haouach a été désignée en tant que commissaire du gouvernement auprès de l’Institut pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Temps de lecture: 3 min

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a défendu jeudi devant la Chambre la désignation d’Ihsane Haouach en tant que commissaire du gouvernement auprès de l’Institut pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le MR a dénoncé avec vigueur le choix fait par la secrétaire d’État à l’Égalité des genres, Sarah Schlitz (Ecolo). Mme Haouach porte le foulard islamique. Ce faisant, pour les libéraux francophones, elle ne respecte pas la neutralité que l’on doit attendre d’un représentant du gouvernement. Une décision non concertée, ont-ils déploré. Et, mercredi, le député Denis Ducarme a annoncé qu’il ne s’estimait plus lié par la solidarité de majorité à l’égard de Mme Schlitz.

Pourtant, ce jeudi, en comité ministériel restreint dans lequel le MR est représenté, aucun ministre n’a remis en question la désignation de Mme Haouach décidée il y a plusieurs mois, a fait remarquer M. De Croo à la députée Darya Safai (N-VA) qui l’interrogeait sur ce point.

Ce que dit le Premier

Le Premier ministre a vanté les qualités professionnelles de Mme Haouach, diplômée avec grande distinction de l’école Solvay. « Elle a un cv en béton », a-t-il souligné. Et le libéral flamand d’ajouter : « Du point de vue du gouvernement, elle a les connaissances et l’expérience nécessaires pour exercer cette fonction ».

En matière de neutralité, le chef du gouvernement a rappelé la ligne qui était suivie : aucun signe convictionnel ne peut être porté par les agents en contact avec le public.

La réponse du chef du gouvernement a satisfait les écologistes. « Le Premier ministre confirme à l’instant en plénière qu’aucun parti n’a remis en cause en kern ce matin la nomination de Madame Haouach comme commissaire du gouvernement. La bonne personne à la bonne place donc. Clair et net. Tout le reste est du profilage politique inutile », a réagi le chef de groupe Ecolo-Groen, Gilles Vanden Burre sur Twitter.

Ce que dit le MR

Le MR maintient toutefois sa ligne et assure qu’il s’est bien manifesté lors de la réunion en comité restreint de jeudi main. « La désignation d’une personne portant un signe convictionnel comme commissaire du gouvernement a été faite sans l’accord du MR qui a manifesté sa désapprobation par tous les canaux possibles. Tout le monde ne partage pas notre défense de la neutralité, la loi doit changer », a déclaré le président Georges-Louis Bouchez également sur Twitter.

Le ministre des Indépendants, David Clarinval, qui représentait le MR à la réunion l’a indiqué également sur Twitter. « En tant que représentant du MR, j’ai clairement exprimé notre opposition à la décision prise, sans concertation, par la Secrétaire d’État Sarah Schlitz », a-t-il affirmé.

Qui a donc dit quoi ?

À bonne source, l’on apportait en fin d’après-midi quelques précisions sémantiques et juridiques. Au nom de la règle du consensus et de la solidarité qui préside au fonctionnement d’un gouvernement, un Premier ministre ne peut indiquer au parlement qu’un ministre n’est pas d’accord avec la décision de l’exécutif. Il est donc exact que personne n’a demandé à revenir sur cette nomination qui est d’ailleurs de la compétence seule du ministre ou secrétaire d’État. Le MR a donc expliqué qu’à ses yeux une personne exerçant la fonction de commissaire du gouvernement ne pouvait porter un symbole religieux et qu’à ce titre, il « ne soutenait pas » la désignation de Mme Haouach, a-t-on expliqué.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

25 Commentaires

  • Posté par Usual Suspect, jeudi 3 juin 2021, 22:26

    Ce soir, pas un mot sur ce sujet au JT de la retebeuf. Soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien.

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 3 juin 2021, 22:14

    Comment une femme voilée peut défendre l égalité homme femme, premiers jours de chaleur, les barbus en tongs et bermuda à côté de leur femme voilée, c est vrai que pour elles il ne fait pas chaud

  • Posté par wulstecke robert, jeudi 3 juin 2021, 22:01

    Le seul signe qui pose problème (en tout cas dans les médias) c'est le foulard que porte la femme de religion islamique . La seule question qu'on peut à la rigueur se poser c'est de savoir si elle le porte par conviction . Je reconnais que je n'aimerai pas me retrouver en face d'un préposé portant une croix datant des années 30-45 alors qu'un A dans un rond me semblerait sympathique .

  • Posté par Schoonbroodt Hubert, jeudi 3 juin 2021, 21:59

    C'est le résultat de non décision depuis plus de 30 ans.

  • Posté par jose niesten, jeudi 3 juin 2021, 21:19

    Navarro, je ne suis absolument pas facho mais je trouve que les signes convictionels sont à bannir de la fonction publique et même de toutes fonctions en rapport avec le public.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs