Frank Vandenbroucke ne veut pas de tests gratuits pour les personnes ayant refusé la vaccination

Frank Vandenbroucke ne veut pas de tests gratuits pour les personnes ayant refusé la vaccination

Le gouvernement fédéral est prêt à offrir la possibilité aux personnes qui n’ont pas encore eu l’occasion de se faire vacciner deux tests PCR gratuits, ont indiqué jeudi à la Chambre le Premier ministre, Alexander De Croo, et le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke.

Le Comité de concertation se réunira vendredi. Programme de la réunion : les voyages à l’étranger à l’approche des grandes vacances. Le 1er juillet doit entrer en vigueur un certificat européen permettant de franchir les frontières qui reposera sur la vaccination, le test PCR ou le test antigénique pour les personnes qui auraient déjà contracté le Covid-19.

Le gouvernement n’a pas l’intention d’offrir la gratuité intégrale des tests PCR. Aux yeux de M. Vandenbroucke, il s’agit là d’une question de responsabilité à la fois budgétaire et personnelle et de solidarité. À partir du moment où des gens ont eu largement la possibilité de se faire vacciner et ne l’ont pas utilisée, rien ne justifie de leur offrir encore des tests gratuits, a-t-il expliqué.

L’une des conditions pour des assouplissements futurs est la progression de la vaccination. Le Premier ministre a rappelé que la Belgique était dans le peloton de tête européen et le gouvernement entend conserver cette position. Le Comité de concertation devrait confier vendredi la mission à la taskforce vaccination de se pencher sur les réticences qui se manifestent encore face au vaccin et de formuler des recommandations à ce sujet, a indiqué M. Vandenbroucke.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous