Accueil Économie Consommation

Sortie du nucléaire: Ecolo veut faire de Tihange un «centre d’excellence» du démantèlement

Pour le député vert Samuel Cogolati, le démantèlement des centrales sera une opportunité socio-économique. L’enveloppe du Plan de relance peut être sollicitée pour créer un pôle de compétences en Belgique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 5 min

La fermeture du premier réacteur nucléaire belge approche à grands pas : le 1er octobre 2022, Doel 3 sera mis à l’arrêt. Les six autres suivront jusqu’au 1er décembre 2025 – sauf si le gouvernement décide de prolonger la durée de vie de deux réacteurs comme il s’en est laissé la possibilité. Mais après la fermeture s’engagera une (très) longue période de démantèlement des centrales. Une phase délicate que Samuel Cogolati, député fédéral (Ecolo), ne veut pas voir « comme un fardeau mais comme une opportunité socio-économique ». Avec sa collègue Kim Buyst (Groen), il a donc déposé une proposition de résolution au Parlement « pour mettre le démantèlement à l’agenda politique et en faire une priorité ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

35 Commentaires

  • Posté par Giuseppa Aviara, dimanche 6 juin 2021, 9:30

    L'écologie politique a plus de politique que d'écologie, malheureusement, et ce n'est pas très étonnant, car c'est de plus en plus une idéologie qu'une manière scientifique de penser l'avenir de l'humain et de son environnement. Beaucoup de pseudo-écologistes partisans sont des anti-sciences notoires et fiers de l'être. D'autre sont carrément anti-spécistes: la vie/l'existence du crapaud-nain-à-dos-ciré-est-de-la-même-importance-que-celle-de-tout-autre-être-vivant-y-compris-l'homme...Difficile dans ces conditions d'avoir, avec certains partis politiques dits Ecolo, une discussion sereine et une approche pragmatique des problèmes réels et urgents de notre environnement et de la survie de l'humanité.

  • Posté par dams jean-marie, dimanche 6 juin 2021, 9:27

    Mettez tous les opportunistes intégristes d'Ecolo et Groen dans le réacteur au moins ils seront au coeur du problème !

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, samedi 5 juin 2021, 23:57

    Personnellement, je voterai pour le parti qui discutera de la prolongation des centrales nucléaires car, jusqu'à aujourd'hui, il n'y a pas d'autres sources d'énergie (suffisantes) moins polluantes. Bien sur, les déchets restent un problème (actuellement) mais à l'avenir nous trouverons des moyens pour les traiter.

  • Posté par epictete epictete, samedi 5 juin 2021, 18:49

    Pour ma part, connaissant les écolos et leur incompétence à gérer un dossier quelle qu'en soit la nature, c'est Engie et Areva qui manipule(ront) les cartes via le lobbying et tire(ront) les marrons du feu.

  • Posté par Andre Georges-marc, samedi 5 juin 2021, 14:22

    Il est démontré que les théoriciens des mouvements écologistes politiques veulent la récession, la baisse du niveau de vie, le retour en arrière et comme le reconnaissent certains de leurs penseurs comme Latouche, Lipietz, Cochet et Dominique Bourg, ces proches de Nicolas Hulot (vous savez, ce journaliste opportuniste qui fait son beurre en touchant des dividendes sur les produits esthétiques et savons Ushuaia et qui, nommé ministre de l'écologie, a été obligé de reconnaître qu'il possède 7 voitures dont des 4X4 et des SUV). Pour imposer la récession, ces activistes voudraient mettre en place des comités d'experts (issus de leurs rangs évidemment) qui supplanteraient la démocratie. Nous devons absolument faire barrage à ces déviances écologiques dénoncées par le philosophe Luc Ferry. Si nous voulons protéger l'environnement et poursuivre cette croissance nécessaire pour le bien être d'une population en constante croissance, l'énergie nucléaire restera indispensable jusqu'au jour où d'autres moyens auront été développés. Quand vous pensez que les écologistes ont fait fermer les centrales nucléaires en Allemagne et que la production d'électricité dans ce pays dépend maintenant essentiellement des centrales au charbon, immensément polluantes. Cela démontre l'idiotie de ces mouvements politiques écologistes qui voudraient régir notre monde. Nous devons mettre en place une politique de préservation et de protection de notre environnement, mais cela doit se faire intelligemment tout en générant une activité digne pour un maximum de gens de par le monde, pas une récession qui n'a jamais généré que des guerres.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

La butternut, cette courge qui vous fera oublier le potiron

La saison des courges bat son plein ! Sur les étals s’entassent les pâtissons, traditionnels potirons et potimarrons. A leur côté, la courge butternut, aussi appelée « doubeurre », fait aussi saliver les papilles.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs