Accueil Société

Les aidants proches vont se ressourcer à la Casa Clara

Quelque 10 % de la population belge peut prétendre au statut d’aidant proche. Fanny Calcus a vécu leur situation. Elle a créé la Casa Clara à Laeken, un lieu en mémoire de sa fille où ils peuvent mettre une parenthèse à leur quotidien.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Les nuits blanches s’enchaînent. Mon fils se plaint de douleurs aux dents. C’est compliqué pour moi de l’aider. Il n’a que douze ans, mais il est déjà costaud comme un homme. Porteur d’un lourd handicap, il est totalement dépendant de moi, de son frère ou de sa sœur. Il faut le porter, changer sa couche, le laver, l’habiller, lui donner à manger. Heureusement, même si j’ai dû faire une grève de la faim pour y arriver, il va dans une école où il se sent bien. Ce sont alors les seuls moments où je peux souffler. Et cet endroit, c’est un lieu où je peux lâcher prise, discuter avec des parents qui vivent les mêmes problématiques que moi, même si nos enfants ont des handicaps différents, et me relaxer par un massage. J’en ai vraiment besoin, même si avec le covid, on ne peut plus venir chaque fois qu’on le souhaite. Je me sens ici comme chez moi. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs