Accueil La Une Économie

«Des milliers d’emplois» menacés dans le secteur du jeu

Le projet du gouvernement d’appliquer une TVA de 21 % sur les paris et jeux de hasard fait bondir le secteur. Qui dit vouloir contribuer à l’effort global, mais de manière soutenable, en ne soumettant à la taxe que les jeux online.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Massimo Menegalli, patron du groupe Golden Palace et s’exprimant au nom des entreprises du secteur du jeu (casinos, paris en ligne, etc), ne décolère pas. «  Ce gouvernement va tuer des milliers d’emplois dans notre secteur  », assure-t-il. «  Les rentrées qu’il espère via sa nouvelle taxe seront de très courte durée : il ne faudra pas attendre bien longtemps avant qu’elles soient réduites à néant… via la disparition des contributeurs.  »

Cette taxe, c’est la TVA de 21 % qui devrait s’appliquer sur les paris et autres jeux de hasard et d’argent d’ici le 1er juillet prochain, ainsi qu’en a décidé le gouvernement dans le cadre du dernier ajustement budgétaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs