Accueil Société

La suppression des examens dans le réseau WBE fait des mécontents parmi les profs

Des enseignants de l’athénée royal Air Pur à Seraing s’insurgent contre le choix du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement de supprimer les examens dans tous ses établissements. Une décision qui, selon eux, impacte la motivation des élèves.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Nous étions en mesure d’organiser des examens dans notre athénée ou, plutôt, nous aurions dû être autorisés à organiser des examens. » Dans un communiqué de presse du front commun syndical (CGSP-SLFP-CSC), des enseignants de l’athénée royal Air Pur à Seraing déplorent la décision prise par le pouvoir organisateur Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE), dont ils font eux-mêmes partie.

Pour rappel, le 3 mai dernier, Le Soir annonçait les directives organisant la fin d’année scolaire au sein du réseau organisé par la Communauté française. A l’exception des épreuves externes – sous la coupe de la ministre de l’Education – et des années diplômantes, les élèves ne seront soumis à aucun examen dans les semaines à venir. Ni session de repêchage début septembre. « Tout doit être mis en œuvre afin de poursuivre les activités d’enseignement jusqu’au mardi 22 juin 2021 au plus tôt », précise la directive.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par GHAYE Bernadette, vendredi 4 juin 2021, 12:06

    Bonjour, Après lecture de l’article du SOIR de ce vendredi 04 juin 2021, concernant un communiqué de presse du front commun syndical (CGSP-SLFP-CSC) des enseignants de l’athénée royal Air Pur à Seraing, je suis scandalisée ! En effet l’attitude de certains enseignants de « L’Air Pur » est vraiment déplorable quand on sait que non seulement moins de 20 % des heures de cours en distanciel ont été assurées par les enseignants du secondaire supérieur durant le confinement mais, de plus, aucun contrôle formatif ni heures de remédiation…. (le budget de ces heures ayant été attribué pour financer notamment du secrétariat!!!). Certains professeurs (heureusement pas tous) ont oublié leurs missions en tant qu’équipe éducative : - promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves ; - amener TOUS les élèves à s’approprier les savoirs et les savoir-faire et à acquérir des compétences, [ ] qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle ; - préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste, respectueuse de l’environnement et ouverte aux autres cultures ; - assurer à TOUS les élèves des chances égales d’émancipation sociale. Au contraire, c’est la course aux contrôles, bilans (peu importe le nom qu’on leur donne) qui sont en fait des examens déguisés avec un niveau de difficultés dépassant l’entendement, et des conditions de préparations inexistantes : - questions sur de la matière non vue en classe … soi-disant pour tester les compétences, - questions à choix multiples (plus facile à corriger mais normalement pas tolérées dans le secondaire), - travaux de groupe en période de confinement, alors qu’interdits pendant le confinement - etc. Bref, un non-respect général des règles édictées par le Ministère de l’Education et plus particulièrement par WBE … Que font la Ministre et l’Administrateur Général de WBE pour contrôler les règles spécifiques connues de tous et qui auraient dû être mises en œuvre durant cette fin d’année scolaire ? La Direction de l’école a complètement démissionné face au pouvoir pris par certains professeurs. Ce sont eux qui ont démotivé les élèves, qui n’ont pas fait preuve de pédagogie ni de bienveillance…. Je suis moi-même une enseignante retraitée et honteuse de voir un tel comportement !!! Ils ont pris le pouvoir, laissant la Direction impuissante devant cette rage de certains… preuve en est le départ programmé de la plupart des membres compétents de la Direction de cette école laissant à la tête une direction qui refuse d’affronter certains enseignants. La devise de l’Air Pur « Marche ou crève » est vraiment bien illustrée par la réaction des professeurs dont il est fait référence dans votre article !!! Est-ce que cette attitude des professeurs annonce des conseils de classe orageux et qui ne prendront pas en compte tout l’historique de cette année ? A suivre…

  • Posté par GHAYE Bernadette, vendredi 4 juin 2021, 12:06

    Bonjour, Après lecture de l’article du SOIR de ce vendredi 04 juin 2021, concernant un communiqué de presse du front commun syndical (CGSP-SLFP-CSC) des enseignants de l’athénée royal Air Pur à Seraing, je suis scandalisée ! En effet l’attitude de certains enseignants de « L’Air Pur » est vraiment déplorable quand on sait que non seulement moins de 20 % des heures de cours en distanciel ont été assurées par les enseignants du secondaire supérieur durant le confinement mais, de plus, aucun contrôle formatif ni heures de remédiation…. (le budget de ces heures ayant été attribué pour financer notamment du secrétariat!!!). Certains professeurs (heureusement pas tous) ont oublié leurs missions en tant qu’équipe éducative : - promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves ; - amener TOUS les élèves à s’approprier les savoirs et les savoir-faire et à acquérir des compétences, [ ] qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle ; - préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste, respectueuse de l’environnement et ouverte aux autres cultures ; - assurer à TOUS les élèves des chances égales d’émancipation sociale. Au contraire, c’est la course aux contrôles, bilans (peu importe le nom qu’on leur donne) qui sont en fait des examens déguisés avec un niveau de difficultés dépassant l’entendement, et des conditions de préparations inexistantes : - questions sur de la matière non vue en classe … soi-disant pour tester les compétences, - questions à choix multiples (plus facile à corriger mais normalement pas tolérées dans le secondaire), - travaux de groupe en période de confinement, alors qu’interdits pendant le confinement - etc. Bref, un non-respect général des règles édictées par le Ministère de l’Education et plus particulièrement par WBE … Que font la Ministre et l’Administrateur Général de WBE pour contrôler les règles spécifiques connues de tous et qui auraient dû être mises en œuvre durant cette fin d’année scolaire ? La Direction de l’école a complètement démissionné face au pouvoir pris par certains professeurs. Ce sont eux qui ont démotivé les élèves, qui n’ont pas fait preuve de pédagogie ni de bienveillance…. Je suis moi-même une enseignante retraitée et honteuse de voir un tel comportement !!! Ils ont pris le pouvoir, laissant la Direction impuissante devant cette rage de certains… preuve en est le départ programmé de la plupart des membres compétents de la Direction de cette école laissant à la tête une direction qui refuse d’affronter certains enseignants. La devise de l’Air Pur « Marche ou crève » est vraiment bien illustrée par la réaction des professeurs dont il est fait référence dans votre article !!! Est-ce que cette attitude des professeurs annonce des conseils de classe orageux et qui ne prendront pas en compte tout l’historique de cette année ? A suivre…

  • Posté par Intjigejlis Gérasimos, vendredi 4 juin 2021, 11:17

    Le problème vient du fait que les écoles doivent contacter personnellement les parents des élèves en difficulté d'apprentissage avant le 11 juin. Pour ce faire : clôture des points avant la rencontre ( points de Période 2 et 3 soit 40 points; ce qui est déjà peu ) fin mai. Donc excepté pour les rhétos et les classes concernées par des épreuves externes, les cours sont terminés. D'où : pourquoi venir puisqu'on a "réussi" ? Ou envisager de clôturer les points de P3 le 20 juin pour maintenir la motivation mais comment expliquer alors aux parents, sur la seule cote de P2, que leur enfant a des difficultés d'apprentissage.!!!!!!!

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs