Euromillions League: Mons-Hainaut perd la première manche de la finale face à Ostende

@Belga
@Belga

Lors d’une rencontre où l’envie et la détermination ont été les éléments clés, ce sont finalement les Côtiers qui ont pris le dessus. Les Renards ne manquaient pourtant pas de fraîcheur et de grinta pour contrecarrer les plans de l’aramada ostendaise. Cette rencontre de play-offs s’est jouée sur des détails et pouvait tout aussi bien basculer en faveur des Montois.

Avec le retour aux affaires d’Olivier Troisfontaines, le coach Gjergja pouvait s’appuyer sur quasiment l’ensemble de ses forces vives, le seul Welsh manquant à l’appel. De son côté, Vedran Bosnic faisait une nouvelle fois confiance à Van Caeneghem pour démarrer cette rencontre. Le début de match était d’un bon niveau avec un mano à mano qui perdurait durant 7 minutes (12-11). Seule ombre au tableau pour les Renards : les deux fautes sifflées au meneur Durham après 90 secondes. Les Côtiers se donnaient sans compter et pouvaient tout se permettre en défense avec la bénédiction du corps arbitral. Aux dix minutes, Ostende avançait à 18-11 grâce à Amar Sylla (18-11).

Malgré un press tout terrain qui a rendu fou Dario Gjergja suite à la position de son joueur Nakic sur le terrain, les Côtiers avaient la mainmise sur les échanges grâce à leur mainmise sur le rebond offensif, conjuguée avec les solutions trouvées par toute une série de joueurs utilisés lors des rotations. Après 28-20, Mons-Hainaut durcissait sa défense mais le Général Djordjevic veillait au grain : 32-26 (20). Dans la raquette, Ostende a inscrit 18 points en première période pour seulement 8 aux Renards. Durant ce premier acte, les Côtiers ont utilisé 11 joueurs et perdu 8 ballons. Mons-Hainaut a fait appel à 9 joueurs qui ont perdu 6 ballons durant les vingt premières minutes.

Le retour était synonyme d’une nouvelle accélération des Côtiers avec le pivot Buysschaert dans les bons coups. L’équipe de Mons-Hainaut était en difficulté (44-33). D’autant qu’elle ne parvenait pas à reprendre le momemtum et courait, malgré les paniers de Smith, derrière le score. Rien n’était simple face à ce bloc ostendais continuant à multiplier les rotations. Reste que l’équipe montoise allait inverser la tendance grâce à son jusqu’au boutisme : 57-61 (38e), après deux triples de Barnes. Le suspense a ensuite été à son comble. Dans la dernière minute, Spencer loupait un panier facile et quelques secondes plus tard, Mwema convertissait un triple. Au vu de sa seconde période, Mons-Hainaut pouvait revendiquer davantage. L’ogre ostendais n’est plus ce qu’il était lors des années précédentes. Place maintenant à la seconde manche qui se déroulera samedi dans la cité du doudou. Coup d’envoi à 20h00.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous