Euro 2020

Diables rouges: les 5 choses à savoir sur Toby Alderweireld (vidéo)

Diables rouges: les 5 choses à savoir sur Toby Alderweireld (vidéo)

1.  Il débute sa carrière chez les Diables rouges face au Chili à la Kirin Cup, tournoi au Japon en mai 2009. Une compétition importante pour la Fédération car elle rapportait 100.000 euros au vainqueur. Mais les « titulaires » de l’époque la snobent et c’est aux côtés de joueurs comme Kevin Roelandts, Filip Daems, Gill Swerts ou encore Geoffrey Mujangi Bia que Toby fait ses grands débuts.

2.  Toby, un malchanceux. Au retour de la Coupe du Monde 2018 en Russie, il est malade et ne peut participer à la fête à Bruxelles et sur le balcon de l’Hôtel de ville de Bruxelles. Et ce n’est pas tout, sa 100e cap, onze ans, trois mois et dix jours après sa première, il la fête dans un stade vide en raison des restrictions liées au Covid-19. En club, il a connu la poisse en finale de la Ligue des champions aussi bien avec l’Atletico Madrid que Tottenham. Deux revers, face tout d’abord au Real Madrid et puis Liverpool.

3.  Pour le grand public, son but de la tête contre la Hongrie à l’Euro restera peut-être anecdotique au cœur d’une démonstration de force (0-4), mais certainement pas pour lui, puisqu’il correspond à son seul but inscrit dans un grand tournoi.

4.  Une supportrice du défenseur belge rêvait de se faire tatouer la signature de Toby Alderweireld dans le dos. Elle l’a fait savoir lors de la fiesta sur la Grand Place au retour du Mondial russe en brandissant un panneau avec cette demande originale. Toby Alderweireld a donc posté un message sur les réseaux sociaux pour retrouver la jeune femme et exaucé ainsi son vœu. Il a assisté personnellement à la séance de tatouage.

5. Toby apprécie lui-même les tatouages et l’un d’entre eux est particulièrement important à ses yeux. Depuis 2012, il dévoile sur son bras droit une représentation de la cathédrale « Onze lieve vrouw » d’Anvers. Lieu de son mariage mais aussi et surtout l’un des emblèmes de sa ville natale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous