Accueil Monde Amériques

Mexique: des élections placées sous le signe de l’ultra-violence

Quelque 93 millions de Mexicains s’apprêtent à voter pour les plus grandes élections locales jamais organisées dans le pays. Ce scrutin entaché par les nombreux assassinats de candidats révèle l’influence toujours plus forte des narcotrafiquants dans la vie politique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans sa toute dernière allocution sur les réseaux sociaux, Alma Rosa Barragán invitait les militants de son parti à la rejoindre. La candidate du Mouvement Citoyen à la mairie de la Moroleón dans l’État de Guanajuato au Mexique animait un rassemblement de campagne en périphérie de la petite ville industrielle. Moins d’une heure plus tard, au milieu de la foule, elle est prise pour cible d’une attaque à l’arme à feu et décède de ses blessures.

« C’était inattendu, nous ne pouvions pas imaginer que ce drame allait arriver » raconte une habitante de Moroleón, soutien de la candidate défunte. Pourtant cet assassinat politique n’a rien d’un fait isolé : une semaine plus tôt au même endroit, un candidat de la droite (alliance PAN-PRI-PRD) à un poste de député avait été blessé lors d’une agression. Et la veille, dans l’État du Querétaro, les autorités ont retrouvé dans un terrain vague le corps d’un candidat municipal disparu depuis plusieurs jours.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs