La banque vous demande votre code PIN par e-mail ? Armez-vous contre les cybercriminels avec le bon logiciel

La banque vous demande votre code PIN par e-mail ? Armez-vous contre les cybercriminels avec le bon logiciel

Si votre portefeuille dépasse à moitié de la poche de votre pantalon dans une rue commerçante animée, vous risquez qu’on vous le vole. Mais ce ne sera pas le cas si vous l’avez soigneusement mis à l’abri. Les choses ne sont pas très différentes en ligne, où les cybercriminels guettent les réseaux mal sécurisés et les utilisateurs peu méfiants.

Ne cliquez pas sur ce lien !

Le moyen le plus facile pour les cybercriminels d’accéder à votre réseau est de passer par votre mailbox. Pour ce faire, ils élaborent des courriels obscurs comportant des liens tout aussi obscurs. Souvent, le caractère douteux de ces e-mails vous saute aux yeux. Vous y lisez, par exemple, que vous êtes l’unique héritier d’un prince africain ou que vous avez gagné une fortune à une loterie dont vous n’aviez jamais entendu parler auparavant… Mais d’autres e-mails frauduleux sont nettement moins transparents, comme lorsqu’ils ressemblent comme deux gouttes d’eau à un message de votre banque, par exemple. Vérifiez toujours l’adresse électronique de l’expéditeur d’un tel message. S’il ne provient pas d’une adresse officielle de votre banque, méfiez-vous. Ne cliquez jamais (mais vraiment jamais !) sur un lien contenu dans un tel e-mail. Supprimez-le immédiatement, signalez-le comme étant du phishing ou déplacez-le dans vos spams (s’il n’y a pas automatiquement abouti).

Vous pensez que l’adresse est fiable ? Contactez d’abord votre banque afin qu’elle vous confirme ou non l’authenticité du message. Pour ce faire, surfez sur le site web de votre banque ou recherchez un numéro de téléphone à appeler. En effet, le lien contenu dans un e-mail frauduleux vous conduit tout droit vers l’escroc, et non vers le site web en question. Donc, ne cliquez pas. Car si vous le faites, vous risquez également d’installer un logiciel indésirable sur votre ordinateur (ou votre téléphone).

Actuellement, les pirates informatiques tentent également de s’introduire dans vos comptes sur les médias sociaux. Ils y cherchent, et trouvent, toutes sortes d’informations qu’ils pourront utiliser à mauvais escient. Par exemple, pour rendre leurs e-mails de phishing encore plus personnels et convaincants. À moins qu’ils ne dérobent votre identité pour tenter de hacker vos abonnés. Vous pouvez éviter cela en utilisant un mot de passe fort et en activant la vérification en deux étapes. Celle-ci implique que lorsque vous vous connectez, vous devez non seulement saisir votre mot de passe, mais aussi confirmer sur votre téléphone qu’il s’agit bien de vous. Cette fonctionnalité rend la tâche très compliquée aux hackers.

Le b.a-ba de l’arnaque

Les conséquences concrètes d’un piratage informatique dépendent du type de cybercriminel auquel vous avez à faire. Les phishers s’efforcent de vous soutirer des données personnelles (souvent vos coordonnées bancaires) pour pouvoir ensuite faire du shopping à vos dépens. Les rançonneurs en ligne paralysent votre ordinateur (voire l’ensemble de votre réseau) et vous demandent de payer une rançon pour le libérer. Les chevaux de Troie organisent une journée portes ouvertes pour les cybercriminels sur votre ordinateur ou sur votre réseau. Ce type d’attaque ouvre en effet littéralement la porte de votre ordinateur à toutes sortes de criminels, qui y installent leurs logiciels malveillants afin de déployer une cyberattaque à grande échelle (ou DDoS).

Et puis, bien sûr, il y a les virus. Ces méchantes bestioles numériques peuvent ralentir votre ordinateur, corrompre des fichiers, voire détruire complètement votre appareil. La meilleure manière d’éviter cela est d’investir dans un bon logiciel antivirus. Pas seulement pour votre ordinateur, mais aussi pour tous les autres appareils intelligents de la maison. Car le numérique colonise nos habitations, nous contraignant à protéger notre réseau d’une manière différente.

Une protection optimale toujours et partout

Tout ce qui est connecté à internet est susceptible d’être infecté par des logiciels malveillants (malware). En premier lieu, votre ordinateur, votre tablette et votre téléphone, bien sûr, mais aussi votre smart TV, votre thermostat intelligent et votre robot aspirateur. Il suffit d’un seul appareil non protégé pour qu’un pirate accède à votre réseau.

À moins que vous ne soyez vraiment intelligent et que vous optiez pour Telenet ONE UP. Avec ce tout nouveau forfait, vous bénéficiez non seulement d’un internet illimité et ultra-rapide (tant en wifi qu’en 4G), mais aussi de la meilleure protection numérique du marché : Safespot+. Safespot+ est un logiciel qui protège votre réseau wifi des cybermenaces. Tout et tous ceux qui y sont connectés sont protégés – y compris vos appareils intelligents. Vous n’avez plus besoin de sécuriser chaque appareil séparément. C’est facile, convivial et très fiable. En plus, vous pouvez également télécharger l’application Safespot Guard sur tous vos appareils (mobiles). Ce puissant logiciel rend superflus tous vos programmes antivirus actuels.

Vous appréciez de pouvoir garder un œil sur votre progéniture lorsqu’elle est en ligne ? Les parents peuvent aussi utiliser cette application pour réguler l’utilisation d’internet par leurs enfants. Elle permet notamment de désactiver différentes fonctions sur leurs appareils ou de bloquer certains sites web pour lesquels ils sont encore trop jeunes. Ou de veiller à ce qu’ils ne puissent plus accéder à internet à partir d’une certaine heure. Ainsi, vous et votre famille êtes protégés contre les cybercriminels, et vous pouvez laisser vos enfants s’amuser sur le web.

Surfez sans souci, à toute vitesse et sans limites avec Telenet ONE et Telenet ONE UP. Découvrez ce que Telenet ONE peut faire pour vous sur www.telenet.be.