Accueil Opinions

«En Crète, ce n’est une apocalypse qui a poussé les populations à fuir la mer pour la montagne»

La fin de la Période palatiale, aux XIVe-XIIIe siècles av. JC, s’explique par de multiples raisons, non par une apocalypse. Après plusieurs années de travaux sur le massif de l’Anavlochos, en Crète, l’archéologue Florence Gaignerot-Driessen estime qu’il est temps de tourner le dos à des théories dépassées, à l’arrière-goût de collapsologie.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 6 min

Le Palais de Cnossos est détruit dans la seconde moitié du XIVe siècle av. JC. Cette destruction marque la fin de la période palatiale et le début d’une énigme sur ce qu’est devenue la population qui vivait sous sa coupe. Que nous apprennent vos fouilles en Crète orientale ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs