Accueil Opinions

L’Euro dans 11 pays: un événement imaginé pour fêter la Grande Europe?

L’Euro dans onze pays : un événement imaginé pour fêter la Grande Europe et sa concorde ? L’idée fait sourire le sociologue Jean-Michel De Waele (ULB), comme d’autres spécialistes.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 7 min

En décembre 2012, sous l’impulsion de Michel Platini, son président de l’époque, le comité exécutif de l’UEFA décidait de confier l’organisation de l’Euro 2020 à douze pays différents, pour célébrer les 60 ans du Championnat d’Europe des nations. Au final, ils ne seront que onze – l’Irlande ayant refusé de s’engager à autoriser la présence de public au stade de Dublin, pour raisons sanitaires – mais cela n’en est pas moins une première.

« Le football n’existe pas seulement en France, en Angleterre ou en Italie », expliquera Platini. « Cette formule facilite le développement de beaucoup de pays qui n’auront jamais la possibilité d’avoir l’Euro. Grâce à cela, on a fait un stade national en Azerbaïdjan, en Roumanie, en Hongrie. Ils vont refaire le stade en Belgique, au Danemark… C’est bon pour le développement du football. Et pour les supporters, il y a des moyens low cost pour aller dans toute l’Europe. Je trouve que c’est une belle aventure. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par D. Frederic, vendredi 4 juin 2021, 21:15

    L'euro dans 11 pays...rappelez-moi pourquoi on vous taxe vos bagnoles? Ah oui, parce que vous polluez. Quoique je suis mauvaise langue, ils y vont sans doute à pied ou à vélo entre deux stades...

  • Posté par codejon jose, samedi 5 juin 2021, 10:07

    Vous avez raison , cet Euro est un vrai scandale , une véritable agression pour notre planète pour permettre à l'UEFA de gagner un maximum d'argent . 24 équipes qui vont se déplacer entre onze pays en avion , plus les supporters sans aucune réaction des écolos européens ,si radicaux pour taper sur la voiture et prompts à taxer les automobilistes .Quand on voit le programme de notre équipe nationale c'est une vrai aberration , de la Belgique vers St. Pétersbourg , puis de St.. Pétersbourg vers vers le Danemark , et retour à St. Pétersbourg pour le dernier match de groupe .Et ainsi pour le reste de la compétition (espérons jusqu'à la finale) .Combien de CO2 inutile va être rejette dans l'atmosphère ? avant la compétition se jouait dans un seul pays , mais l'avarice de l'UEFA qui est devenue un état dans l'état et fait ce qui lui plait sans devoir rendre des comptes à personne ,est incontrôlable et se sert des millions engranges par les compétitions pour rétribuer largement les participants et ainsi les garder sous contrôle , et si cela ne suffit pas menace d'exclusion et de sanctions ceux qui essayent de sortir de leurs griffes .

  • Posté par Coets Jean-jacques, vendredi 4 juin 2021, 22:57

    Idem pour le Tour de France (Italie et Espagne également) et tous les grands prix de F1 ! Combien coutent, environnementalement parlant, tous ces évènements ? Et si on comparait la pollution de quelques vieux diesels en région bruxelloise et celle d'un week-end à Francorchamps lors d'un grand prix ?! Ou celle du cirque du Tour de France à Binche ? Je ne pense pas qu'il faille les interdire mais peut-être mieux les contrôler pour leur pollution.

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs