Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: bientôt la fin du port du masque généralisé?

L’obligation du port du masque généralisé va-t-elle prendre fin en Région bruxelloise ? En tout cas, le ministre-président Vervoort l’a sous-entendu lors du Comité de concertation de ce vendredi.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 2 min

Le ministre-président de la Région bruxelloise, Rudy Vervoort (PS), a laissé entendre, lors de la conférence de presse qui a ponctué le Comité de concertation de ce vendredi, que la fin du port du masque généralisé était proche à Bruxelles : cette semaine, les bourgmestres de la région se réuniront pour décider de mesures d’assouplissement complémentaires et parmi celles-ci, c’est l’abandon du port généralisé du masque à Bruxelles qui est sur la table. En réalité, la mesure est envisagée depuis plusieurs semaines par les politiques et les experts, mais elle semble cette fois prête à être concrétisée. Comment ? Ce sera l’objet des discussions entre les bourgmestres qui n’abandonneront pas complètement le masque puisque celui-ci pourrait être maintenu dans des quartiers plus fréquentés, ou des rues commerçantes peuplées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Raspe Eric, samedi 5 juin 2021, 9:09

    L'avancée de la vaccination à l'heure actuelle ne réduit globalement le risque que d'au minimum un quart (25% de totalement vaccinés). En réalité on se situe entre un quart et 50% (50% de la population qui ont reçu une dose). Lever trop tôt cette mesure risque d'accroître la circulation du virus. De ce point de vue, la Belgique reste encore dans les mauvais élèves de l'Europe. Nous devons donc encore rester prudents. Heureusement, comme les personnes les plus à risque de développer une forme grave de la maladie sont en majorité totalement vaccinées et protégées, les conséquences sanitaires seront moins dramatiques que l'année dernière. Finalement, le port du masque, vu par les égoïstes comme une contrainte intolérable, n'est finalement rien d'autre qu'une marque de respect pour l'intégrité physique d'autrui. Ce devrait être une valeur positive qui entre enfin dans nos habitudes au moindre rhume ou grippe. Les pays asiatiques sont de ce point de vue plus évolués que nous. Par ailleurs, son usage a fortement réduit l'incidence de la grippe et des autres affections respiratoires cet hiver. Preuve ultime de son efficacité et de son intérêt. A bonne entendeur.

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs