La FEF fermement opposée à un concours en médecine

La FEF fermement opposée à un concours en médecine

L’épineuse question des numéros INAMI et des filtres à l’entrée des études de médecine revient chaque année sur la table du gouvernement fédéral. Force est de constater, qu’après avoir vécu pendant 14 mois, et de plein fouet, la crise sanitaire, le gouvernement De Croo entend continuer la politique de restriction des numéros INAMI et de désinvestissement des soins de santé par la mise en place d’un concours de sélection à l’entrée du cursus de médecine », exprime la Fédération des étudiants francophones dans un communiqué publié à la suite des informations parues dans Le Soir ce samedi.

« A nouveau, nous sommes face à un paradoxe absurde : celui de sélectionner et filtrer les futurs médecins en temps de pénurie avérée », note la FEF. L’organistion rappelle que les étudiants ne sont pas égaux face à ces tests. « Tous les étudiants ne sont pas égaux face à ces tests ainsi un étudiant qui a des parents universitaires, a été dans une « bonne école » ou qui vient d’un milieu privilégié aura plus de chance de réussir cet examen ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Hugo, élève malvoyant passe son CESS accompagné de l’ASBL Eqla.

    Hugo, élève malvoyant, passe son CESS grâce à Eqla

  • Avant la fuite, certains élèves avaient déjà passé l’épreuve lundi et mardi. C’est certainement de là que viendrait la bavure.

    Par Charlotte Hutin

    Enseignement

    Une nouvelle fuite ébranle le CE1D

  • d-20210217-GLAY7L 2021-05-25 10_52_46

    Par Charlotte Hutin

    Enseignement

    Le CEB, une épreuve en dents de scie

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous