Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: le gouvernement va-t-il laisser mourir les sans-papiers?

112 organisations francophones et néerlandophones alertent sur la situation de plus en plus précaire des personnes sans papiers (plusieurs centaines d’entre elles sont en grève de la faim depuis le 23 mai et leur état est extrêmement inquiétant) et appuient leur demande de régularisation.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

On le sait : les trajectoires de vie des personnes sans-papiers sont parcourues de violence. Violence à l’encontre de celles et ceux qui vivent ici depuis 5, 10, parfois 20 ans, à qui l’État refuse l’accès aux droits les plus élémentaires. Violence de l’exploitation dans de nombreux secteurs de l’économie. Violence de l’angoisse des lendemains sans aucune perspective. Violence des discours fallacieux et stigmatisants à leur égard, les présentant comme des délinquant·e·s, voire comme des maîtres chanteurs. Violence à l’égard des enfants nés ici mais privés de tout droit…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs