Voici les conditions pour se rendre en festival cet été

Voici les conditions pour se rendre en festival cet été

Dès le 9 juin, des premiers assouplissements feront leur entrée pour le secteur culturel. Les cinémas rouvriront leurs portes à cette date. Un public assis de maximum 200 personnes peut assister à des événements (avec un maximum de 75 % de la capacité totale), des représentations culturelles ou autres, des compétitions et entrainements sportifs et des congrès, pour autant qu’ils soient organisés à l’intérieur, en respect des mesures prévues. Les représentations à l’extérieur pourront accueillir 400 personnes, avec masque et distanciations sociales.

A partir du 30 juillet, les activités culturelles se déroulant à l’intérieur pourront accueillir 3.000 personnes, avec masque et distanciation sociale toujours. A l’extérieur, la jauge passe alors à 3.000 personnes.

Le 13 août, les grands événements sont autorisés : un maximum de 75.000 personnes peut se rassembler. Les conditions sont soit une couverture vaccinale complète depuis deux semaines, soit un test PCR négatif de moins de 72 heures ou encore, un test antigénique négatif sur place). Le flou règne quant à savoir si le port du masque et le respect des distances sociales seront obligatoires pendant ces événements.

Des organisateurs pas satisfaits

La Fédération des festivals de musique (FFMWB) n’est « pas réellement » satisfaite des annonces du Comité de concertation (Codeco) de vendredi et souligne la « confusion » quant au protocole sanitaire à appliquer cet été.

Des événements « de grande envergure » pourront être organisés sous conditions à partir du 13 août et accueillir jusqu’à 75.000 personnes (hors équipes d’organisation), a annoncé vendredi le comité de concertation. Les participants devront, pour y accéder, disposer d’un « Covid safety ticket », soit la preuve d’une couverture vaccinale complète ou d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. Une trentaine d’événements-test sera par ailleurs organisée dans la période allant du 1er juillet au 31 août.

« Nous ne sommes pas réellement satisfaits des annonces du Codeco de ce soir puisqu’il s’agit majoritairement de confirmations de ce que nous savions déjà et qu’il manque de nombreuses clarifications, notamment au sujet de la gestion de l’horeca et du camping en festival », indique Didier Gosset, représentant de la FFMWB.

« La confusion demeure aussi quant au protocole sanitaire à appliquer, notamment dans le cadre des événements de moins de 5.000 personnes et ceux qui pourront être organisés à partir du 30 juillet », ajoute M. Gosset.

La mise en place d’événements-test poussera les organisateurs de festivals à négocier des autorisations au niveau régional, plutôt que de discuter de protocoles fédéraux, ajoute M. Gosset.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous