Accueil Sports Football Diables rouges

«Le résultat est toujours important», prévient le sélectionneur croate, Zlatko Dalic, avant d’affronter les Diables rouges

Les Diables rouges défieront la Croatie ce dimanche au Stade Roi Baudouin, pour leur deuxième et dernier match de préparation avant l’Euro.

Temps de lecture: 3 min

C’est une équipe croate déterminée qui se présentera devant les Diables Rouges dimanche soir sur la pelouse du Stade Roi Baudouin (20h45) dans le dernier match de préparation des deux équipes avant l’Euro. « Nous allons jouer la première nation au classement FIFA, nous avons beaucoup de respect pour la Belgique. Mais le résultat est toujours important car il vous procure de la confiance », a lancé Zlatko Dalic, sélectionneur croate, lors de la traditionnelle conférence de presse à la veille de match.

« Ce sera un vrai défi car je pense que les deux équipes veulent accrocher un bon résultat. Il reste quelques jours avant l’Euro, il faudra être intelligent », a ajouté le technicien qui a mené la Croatie jusqu’en finale du dernier Mondial 2018 en Russie. « La Belgique n’est pas première mondiale pour rien. J’ai énormément de respect pour Roberto Martinez, l’un des meilleurs entraîneurs du monde, pour tout le travail qu’il a effectué à la Coupe du monde et après. Voir une petite nation bénéficier d’une équipe capable de rivaliser avec des grandes nations comme la France, le Brésil ou l’Argentine, c’est incroyable. »

Si Martinez a estimé quelques heures auparavant en conférence de presse que la Croatie était « plus forte aujourd’hui qu’il y a trois ans », Zlatko Dalic n’a pas tenu le même discours. « Oui nous avons obtenu un résultat historique mais nous ne disposons plus de la même équipe, les joueurs sont plus jeunes. Nous avons besoin de temps pour atteindre le même résultat, nous espérons pouvoir y parvenir rapidement. »

En place depuis octobre 2017, Dalic n’a pas manqué d’évoquer les absences belges pour le match de dimanche soir, et en particulier celle de Kevin De Bruyne, qui a subi ce samedi une intervention à l’orbite de l’œil gauche après un violent choc en finale de la Ligue des Champions fin mai. « Je suis vraiment désolé pour De Bruyne, l’un des meilleurs milieux de terrain au monde. Je lui souhaite un prompt rétablissement. Ce serait vraiment très dommage de le voir manquer l’Euro. »

Zlatko Dalic, qui « sait que les adversaires de la Croatie sont toujours désireux d’accrocher un bon résultat contre les vice-champions du monde », a ensuite évoqué les chances de son équipe au prochain tournoi continental. L’équipe au damier débutera son tournoi contre l’Angleterre (13/6), dans une revanche de la demi-finale du Mondial 2018, avant de défier la Tchéquie (18/6) et l’Écosse (22/6). « Nous nous attendons à voir une équipe anglaise agressive, ils voudront prendre leur revanche. Nous avons nos chances mais nous devons rester humbles. C’est grâce à cette approche-là que nous avons obtenu notre résultat en Russie. »

À la question de savoir s’il aurait préféré jouer la Belgique que la France en finale du Mondial russe, Dalic a répondu par une pirouette humoristique. « Je n’ai aucune objection à ce que la Belgique soit l’adversaire de la Croatie en finale de l’Euro », a lancé en rigolant le technicien de 54 ans pour ponctuer son apparition devant la presse.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb