Accueil Société

Marc Van Ranst: «Je refuse de me laisser intimider»

Réfugié dans un lieu sécurisé avec sa famille, d’où il travaille à distance, l’opiniâtre virologue revendique et assume ses convictions humanistes. Pas question de s’auto-apitoyer. Ni de se laisser intimider.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Depuis les menaces de mort proférées il y a trois semaines par le militaire d’extrême droite en cavale Jürgen Conings, le virologue le plus célèbre du pays vit caché dans un lieu secret ultrasécurisé, avec sa femme et son fils de 12 ans. Alors que la maison des Van Ranst à Willebroeck (province d’Anvers) était sous protection policière depuis l’été dernier, les choses se sont accélérées en un coup, le 18 mai : « Je travaillais dans mon laboratoire à l’hôpital universitaire de Louvain, comme tous les jours, quand mon bourgmestre (NDLR : Eddy Bevers, N-VA) m’a appelé pour me prévenir que la police viendrait me chercher, ainsi que ma femme à son travail et mon fils à l’école, pour nous mettre tous en sécurité. Tout s’est passé très vite. On a eu cinq minutes pour prendre nos affaires, en gros des vêtements… Ça fait 19 jours, quelque chose comme ça.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

49 Commentaires

  • Posté par Linard Robert, lundi 7 juin 2021, 15:03

    Enfin son tour est arrivé d'être confiné et il l'a bien mérité et j'espère que cela va durer longtemps dans son cas puisqu'il continue à eructer ses commentaires et menaces en voulant nous imposer notre mode de conduite et ses opinions. Je ne comprends pas qu'il ait des supporters ce manipulateur qui ne cache même pas comment enfumer l'opinion.

  • Posté par Raspe Eric, lundi 7 juin 2021, 19:36

    Il a des supporters parce ce qu'il dit est intelligent, sensé, utile, bien à propos, clair, limpide et pédagogique. Il ne nous a pas imposé un mode de vie mais nous a indiqué la manière de vivre avec le virus en sécurité. C'est plutôt les égoïstes dépravés de votre espèce qui nous impose leurs vues rétrogrades. En plus, vos commentaires à d'autres sujets ont démontré votre proximité avec l'extrême droite. D'où votre jouissance malsaine à le savoir enfermé. Les éructations non fondées des ploucs, on s'en tape.

  • Posté par epictete epictete, lundi 7 juin 2021, 12:59

    un manipulateur manipulé ou tel est pris qui croyais prendre...https://www.dhnet.be/actu/belgique/une-ancienne-video-de-marc-van-ranst-refait-surface-ou-il-explique-comment-influencer-la-population-si-vous-faites-cela-ils-ne-chercheront-pas-des-voix-alternatives-60253a957b50a62acfcc8e62

  • Posté par massacry olivier, lundi 7 juin 2021, 21:37

    Il s'est deja maintes fois expliqué sur le sujet, mais puisque vous l'aimez tant cette conférence je vous invite à écouter sa réponse à la question du directeur du BJM, aux environs de 18'30"

  • Posté par Raspe Eric, lundi 7 juin 2021, 21:09

    Ce faire rémunérer pour avoir effectué les études que les firmes pharma ne font plus parce qu'elle ont réduit la taille de leur centre de recherche et n'ont plus les moyens humains pour le faire est une tare pour le plus malhonnête des manipulateurs. Il démontre ainsi qu'il ignore tout du monde de l'industrie et de la recherche. Il ignore que ce sont les pouvoirs publics eux-mêmes qui incitent les centres de recherche à partager leurs savoirs avec les entreprises pour qu'elles se développent. Tout travail mérite salaire. Pourquoi ces conseils ne seraient-ils pas rétribués? Le fait que le Pr. Van Ranst ait bénéficié de contrat avec presque toutes les firmes démontre d'ailleurs qu'il ne dépend d'aucune d'elle. Un chercheur avec un seul partenaire est plus en danger de dépendance. Mais cela c'est trop compliqué pour le manipulateur crapuleux peeters.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs