Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: plus de 80% des parents soutiennent l’organisation d’un cours de religion ou de morale

Les responsables des cultes reconnus en Belgique continuent à demander le maintien d’un cours de religion ou de morale intégré dans l’horaire obligatoire des élèves.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le cours de religion contribue utilement à construire la citoyenneté, le vivre ensemble, le « construire ensemble ». Cela est d’ailleurs explicitement prévu dans les référentiels des cours de religion des différents cultes. La pratique du dialogue interconvictionnel vise à apprendre aux élèves, par l’organisation d’activités communes, à se forger une identité personnelle, dans l’ouverture et la compréhension d’autres manières de penser et de vivre. Lieux de questionnement, de recherche et de découvertes, avec un maximum de connivence, ces activités deviennent des laboratoires de citoyenneté où se rencontrent des personnes, où se brassent des idées et des cultures, où se croisent des regards pluriels qui honorent la richesse des différences et évitent des cloisons qui séparent. La pratique du dialogue interconvictionnel permet aux élèves de rencontrer l’autre en vérité en dépassant jugements et préjugés, sans renier pour autant ses convictions.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par J.-M. Tameyre, lundi 22 novembre 2021, 16:55

    C'est quand même chez les laïcs (dans la mouvance de l'ULB) que j'ai rencontré le plus de sectarisme, de dogmatisme et de fermeture d'esprit. Le prétendu "libre examen" engonce dans des certitudes comme toute "religion". Il y a bien sûr toutes les crispations sectaires de l'église catholique autour de l'euthanasie ou du mariage pour tous, qui restent très inacceptables pour moi mais il y a des prêtres qui s'inscrivent en faux. C'est si facile de jeter le bébé avec l'eau du bain ! À côté de cela, il y a aussi le mouvement Quaker très actif dans l'enseignement et dans la diplomatie à travers une foi bien ancrée et discrète (le prosélytisme y est interdit, à juste raison). Je vous laisse chercher.

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 22 novembre 2021, 16:44

    La religion est souvent confondue avec la Foi alors qu'elle n'est que ce que le clergé en fait, que son instrument non pas de l'émancipation des Hommes mais au contraire de leur asservissement. Quant aux "convictions", elles ne servent la plupart du temps qu'à séparer ce qui est où qui devrait rester uni. Parlons plutôt de "conceptions", ce sera plus constructif.

  • Posté par J.-M. Tameyre, lundi 22 novembre 2021, 17:01

    "La religion est souvent confondue avec la Foi". 200% d'accord avec vous ! Ma foi, avec laquelle j'ai renoué il y a quelques années (à travers l'Art pour ma part) est paisible. La religion reste le plus souvent une prise de pouvoir institutionnelle. Et il y a des prêtres qui ont la foi mais ils sont souvent discrets.

  • Posté par Dubois Frédéric, lundi 7 juin 2021, 15:59

    Merci au Soir de publier cette carte blanche. La religion apparaît pour certains laïcs comme source de conflits, alors qu'elle est foncièrement un instrument de paix. Des préceptes chrétiens tels que "tu aimeras ton prochain comme toi-même" ou "que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre" sont trop souvent ignorés, au contraire des comportements déviants qui sont le fait d'une infime minorité de religieux mais qui sont mis en exergue par les médias grand public, notamment la RTBF.

  • Posté par stals jean, mardi 8 juin 2021, 17:15

    Au pays de Magritte, je ne m'étonne pas de lire des trucs aussi surréalistes. "les comportements déviants sont le fait d'une minorité de religieux". 100 ouvrages ne suffiraient pas s'il fallait décrire dans le détail les abominations, les monstruosités commises sur les individus et sur les peuples entiers par les religieux et d'ailleurs sur les animaux sacrifiés eux aussi, des trois religions monothéistes. Les religions comme instrument de paix et pourquoi pas d'Amour comme disent les islamistes qui pratiquent les attentats pour punir les mécréants, femmes et enfants y compris qui ne leur ont strictement rien fait. l'Inquisition vaticane c'est 100.000 personnes passées aux instruments de tortures...passons sur les guerres de religions, et le conflit israélo palestiniens entre les fous de dieu et les fou d'Allah...j'arrête ici mais sur ma lancée je pourrais taper sur mon clavier pendant 20 heures sans m'arrêter...les hordes curés pédophiles sont légions. les hordes de sadiques islamiste qui au non d'Allah assassinent les femmes qui se dévoilent. Parler de religion d'Amour et de paix en évoquant ces trois religions relève d'une mauvaise foi crasse de chez Crasse, c'est l'imposture des impostures, bref les cons ça ose tout c'est même à ça qu'on les reconnait...

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs