Daimler va réduire son réseau de distribution

La vente pourrait rapporter 30 à 40 millions d'euros par site, soit jusqu'à un milliard d'euros au total.

Changement de propriétaire ne signifie pas fermeture, insiste Daimler. "Lors des négociations avec les parties intéressées, l'activité à long terme et la poursuite des activités de Mercedes-Benz sur ces lieux auront la pus haute priorité", souligne un porte-parole du groupe automobile. Selon le Handelsblatt, les 25 sites en question emploient quelque 2.800 personnes.

Daimler n'est pas le premier groupe automobile à réexaminer son réseau. Il y a deux semaines, Stellantis (Peugeot-Citroën, Fiat Chrysler) a dénoncé les contrats avec tous ses concessionnaires européens, dont 80 en Belgique et au Luxembourg.

Deux tendances rendent les concessions physiques moins indispensables: l'essor des ventes en ligne et celui des voitures électriques, qui demandent moins d'entretien que les voitures thermiques.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous