Une célèbre copie de la Joconde mise en vente

Photo d’illustration.
Photo d’illustration.

La Joconde bientôt aux enchères? Christie’s va vendre en ligne à partir de vendredi la «Mona Lisa Hekking», célèbre réplique du XVIIe siècle que son propriétaire, Raymond Hekking, avait défendue comme authentique dans les années 60.

Ce tableau avait fait la une des journaux et des radios jusqu’aux Etats-Unis, après avoir été acquis auprès d’un antiquaire dans la région de Nice (sud de la France) par ce collectionneur passionné, a rappelé la maison de vente.

Raymond Hekking, passionné d’art, a défendu l’authenticité de ce tableau auprès des historiens d’art et des médias jusque dans les années 1960.

Il mettait en doute celle du tableau conservé au Louvre et demandait au musée de prouver que Leonard de Vinci était bien l’auteur de cette toile.

Obsédé par l’idée qu’il possédait le chef-d’œuvre de Léonard, il pensait que ce n’était pas l’authentique Joconde qui avait été restituée au Louvre en 1914, trois ans après le vol de la Joconde, en 1911, par l’Italien Vincenzo Perugia, mais qu’on avait mis à sa place une copie.

Après la mort de Raymond Hekking en 1977, le tableau était restée dans sa famille.

Pour Pierre Etienne, directeur international du département des Tableaux Anciens de Christie’s, «elle est l’illustration parfaite de la fascination que la Joconde a toujours eue et qu’elle exerce de plus en plus».

La «Mona Lisa» était entrée dans les collections de Francois Ier, peu après 1517. Plusieurs copies ont ensuite été réalisées dès le début du XVIIe siècle, dont celle qu’avait acquise Raymond Hekking.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous