Accueil Sports Cyclisme

Tour de Suisse: Mathieu van der Poel renoue avec la victoire en s’imposant en finisseur dans la 2e étape

Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) s’est adjugé la victoire dans la deuxième étape du 85e Tour de Suisse cycliste (WorldTour), lundi entre Neuhausen am Rheinfall et Lachen au terme d’un parcours assez accidenté long de 187 km qui s’est achevé sous une météo capricieuse.

Vidéo - Temps de lecture: 3 min

Attaquant à moins de 4 km de l’arrivée dans un groupe de neuf, le champion des Pays-Bas a devancé au sprint l’Allemand Maximilian Schachmann (BORA-hansgrohe). Le Néerlandais Wout Poels (Bahrain-Victorious) a pris la 3e place à 3 secondes. Tiesj Benoot, premier Belge, s’est classé 24e à 22 secondes.

Au classement général, le Suisse Stefan Küng (Groupama-FDJ) a préservé son maillot de leader du général avec une seconde d’avance sur le Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) qui lancé le final. Schachmann est 3e à 2 secondes, van der Poel 4e à 6 secondes.

Dès les premiers kilomètres, une échappée de quatre coureurs s’est formée en tête. Elle réunissait le Suisse Tom Bohli (Cofidis), les Canadiens Nickolas Zukowsky et Matteo Dal-Cin (Rally Cycling) et le coureur de la sélection suisse Claudio Imhof. Les quatre attaquants se forgèrent un très bel avantage sur le peloton qui dépassa les cinq minutes.

Alors que les premières difficultés du jour étaient abordés, deux cols de 2e catégorie, le Ghöch et l’Oberricken, la météo devint défavorable. Les Suisses Bohli et Imhof s’isolèrent en tête, tandis que le peloton de chasse se scindait lui aussi.

La Litschstrasse en ultime montée

L’écart s’était réduit à deux minutes à 20 km de l’arrivée. Le peloton assurait un solide tempo avant d’aborder la fin d’étape et notamment l’ultime montée de 2e catégorie (2,4 km à 8,3 %), la Litschstrasse, dont le sommet était situé à 7,5 km de Lachen.

Bohli dut lâcher prise avant même celle-ci sur une de ces nombreuses pentes non répertoriées mais qui usaient les organismes.

Seul désormais, malgré ses qualités de rouleur, Imhof ne pouvait espérer résister et la jonction intervint à 8,4 km de la ligne d’arrivée sous l’impulsion de Dries Devenyns qui emmenait Julian Alaphilippe sur les premiers mètres de l’ascension. Le champion du monde plaça alors une solide accélération. Six hommes ont réussi à s’accrocher plus ou moins. La descente permit à deux autres de se joindre aux leaders désormais au nombre de neuf: Alaphilippe, van der Poel, Carapaz, Schachmann, Hirschi, Poels, Garcia Cortina, Woods et Fuglsang.

Mathieu van der Poel tenta sa chance seul à moins de 4 km. Seul Schachmann réussit à faire le «jump». Mais il ne put rien quand le champion du monde de cyclocross lança le sprint à 200 m de la ligne pour s’imposer avec une seconde d’avance.

Le dernier succès sur la route de van der Poel remontait à la 5e étape de Tirreno-Adriatico, le 14 mars à Castelfidardo.

Mardi les coureurs parcourront 182 km entre Lachen et Pfaffnau dans une 3e étape encore riche de nombreuses petites bosses.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb