Accueil Société

Mission belge en Syrie: vers un rapatriement de 10 à 12 enfants

Une délégation belge a passé une semaine dans le nord-est de la Syrie. L’équipe envoyée par le gouvernement revient avec des échantillons sanguins, en vue du futur rapatriement des enfants et de leurs mères. Six à huit femmes seront concernées et feront toutes l’objet d’un mandat d’arrêt.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La Belgique a posé les jalons de la délicate opération de rapatriement des enfants belges de moins de 12 ans détenus en Syrie. Opération d’autant plus sensible que le gouvernement a annoncé en mars son intention de ramener plusieurs mères avec eux, « au cas par cas ». Ce qui n’est pas extrêmement populaire (euphémisme) dans l’opinion publique. Le Conseil national de sécurité (CNS) du 3 mars avait motivé ces rapatriements par deux arguments principaux : l’intérêt de ces enfants de nationalité belge et la sécurité nationale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 11 juin 2021, 21:33

    Caesar (jules) aurait dit : "Malheur aux vaincu.e.s" ...

  • Posté par collin liliane, mardi 8 juin 2021, 15:09

    Non au retour.

  • Posté par Fontesse Philippe, mardi 8 juin 2021, 9:43

    Pas de retour pour ces personnes, les mères sont parties pour nous combattre. Leurs parents n'ont pas su les gérer alors je doute pour les petits enfants qui ont été endoctriner dès leur plus jeune âge. Quand on regarde le programme prévu dans les prisons, cela ne fonctionne pas alors je doute que celui ci fonctionnerait. De plus, cela serait à nos frais, les allocations familiales et sociales seront payées par nous en plus des frais de rapatriement. Nous avons déjà du mal de gérer certains jeunes qui sont ici alors pourquoi encore en ramener. Depuis le début, les mères sont parties là bas pour nous combattre donc elles auraient dû perdre la nationalité belge et l'état belge ne plus avoir de devoir vis à vis de ces personnes.

  • Posté par lambert viviane, mardi 8 juin 2021, 7:54

    Retour des enfants belges de 5 ans max avec la maman, à condition que de la famille s'en occupe pendant l'incarcération de la mère et assume TOUS les frais. Obligation d'un suivi de l'enfant par un pé do-psychiatre et une équipe d'éducation à charge de la famille. Tout doit être fait pour réinserer ces quelques enfants dans la société laïque . Instruction en français ou néerlandais, éducation dans une de ces langues exclusivement , activités culturelles et touristique pour que ces gosses apprennent à vivre en Belgique et à en connaître ses coutumes et traditions. Au programme : lecture, film, musée, dessin, sports ( à l'exception de toutes formes de boxe thaïe ou pas, combat ), activités domestiques comme des enfants "normaux". Qu'on les confie à des parents adultes qui les conscientisent petit à petit de leur responsabilité.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 8 juin 2021, 8:52

    Les grands parents n ont pas été capables avec leurs enfants, ils ne le seront pas avec leurs petits enfants et pourquoi offrir une vie de rêve comme vous le proposez alors que tant de petits belges vivent dans la misère

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs