Plusieurs régions repassent en rouge: quel impact pour les voyageurs?

Plusieurs régions repassent en rouge: quel impact pour les voyageurs?

Les régions du Danemark du Sud, des îles Ioniennes (Grèce), de Ceuta (Espagne), des Açores (Portugal) et la principauté d’Andorre seront, à partir de mercredi, à nouveau colorées en rouge sur la carte des destinations de voyage que le SPF Affaires étrangères met à jour chaque dimanche sur la base des données et des critères du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Pour le mercredi 9 juin, quasi tous les pays de l’Union européenne et de l’espace Schengen auront un code soit rouge, soit orange.

Seules certaines régions d’Europe sont épargnées et passent en code vert comme le Groenland et les îles Féroé (Danemark), le Molise (Italie), plusieurs régions finlandaises (Åland, Finlande occidentale, Finlande de l’Est et du Sud), les régions des Basses-Carpates et de Lubusz en Pologne, le nord-est et le sud-ouest de la Roumanie ainsi que Saint-Marin. Malte et l’Islande étaient déjà, et restent, en code vert.

> Les plus belles îles d’Espagne où se prélasser cet été

L’actualisation des codes couleurs a vu également Chypre, la République tchèque, l’Allemagne, le Luxembourg, la Slovaquie, Monaco et le Vatican passer entièrement à l’orange. La semaine dernière encore, cela ne concernait que quelques régions de ces pays.

Pour les pays hors de l’Union européenne et de l’espace Schengen, peu de choses changent : le code rouge est généralisé partout à l’exception de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande, du Rwanda, de Singapour, d’Israël et de la Corée du Sud qui sont en code vert, et de la Thaïlande, qui est en code orange (elle passera néanmoins en code rouge le 9 juin).

Ce que cela change  :

Si vous avez séjourné à l’étranger pendant plus de 48 heures ou vous revenez en avion ou en bateau ou encore vous rentrez en Belgique en train ou en bus depuis un pays hors de l’UE ou de la zone Schengen, vous devez remplir le Formulaire de Localisation du Passager (PLF) au plus tôt 48 heures avant votre arrivée en Belgique.

En fonction de vos réponses, le formulaire calculera si vous êtes un contact à haut risque.

A partir de juillet

A partir du 1er juillet, tous les citoyens européens pourront circuler au sein de l’Union européenne grâce au certificat covid numérique européen. Il servira à prouver que vous êtes vacciné, que votre test est négatif ou que vous êtes rétabli du coronavirus. Outre ce certificat qui permettra de voyager librement et de manière sûre pendant l’été, le Comité de concertation a fixé de nouvelles modalités concernant les quarantaines.

> Cinq magnifiques endroits méconnus à découvrir en Italie

Deux scénarios envisageables : En tant que ressortissant belge revenant d’un séjour à l’étranger en zone verte ou orange, la quarantaine ainsi que le test n’est plus obligatoire. Le retour d’une zone rouge implique une quarantaine sauf si vous disposez du certificat covid numérique européen attestant une vaccination complète d’au moins deux semaines, d’un test PCR négatif fait dans les 72 heurs ou d’un certificat de rétablissement. Enfin, si vous rentrez d’un pays à très haut risque, dans lequel le variant est préoccupant, vous êtes dans l’obligation de faire une quarantaine de 10 jours ainsi qu’un test PCR le premier et septième jour. Même en étant vacciné (deux doses) ou ayant fait un test PCR négatif avant de rentrer, la quarantaine reste d’application.

Vous n’êtes pas résident et vous revenez d’une zone verte ou orange, la quarantaine et le test ne sont pas obligatoires. De retour d’une zone rouge, vous ne devrez pas faire de quarantaine à condition d’avoir un certificat covid numérique européen attestant votre vaccination complète d’au moins deux semaines, un test PCR négatif fait dans les 72 heures ou d’un certificat de rétablissement. Si vous revenez d’un pays hors UE, vous devez impérativement être vacciné et ce, depuis deux semaines. Par ailleurs, votre vaccin doit être agréé par l’Union européenne. Vous devrez également passer un test le jour de votre arrivée. Si vous revenez d’une zone à très haut risque (variants préoccupants), une interdiction d’entrée sur le territoire est d’application pour les non-Belges qui ne résident pas en Belgique. Des exceptions impliquant une quarantaine obligatoire et deux tests sont possibles notamment pour les diplomates et le personnel de transport.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous