Accueil Culture

Prudence Beginnings

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Si l’on excepte le bilingue « Offenses », rien n’indique ici qu’on a affaire à une artiste française. Tant la production (Surkin et Xavier de Rosnay) que la voix éthérée bien dans l’air du temps et les beats électro ici pratiqués en abondance forment un tout qui ne cache pas ses ambitions internationales. Comme cela était déjà le cas avec The Do (pas étonnant d’ailleurs que Billie Eilish compte parmi leurs fans). Prudence livre un premier opus d’une grande maîtrise sonore, avec des textes en anglais déclinant l’amour sous toutes ses formes. À l’instar de ce que fut chez nous Soldout, Prudence défend une certaine idée du féminisme moderne, le disque se terminant par l’instrumental « Manifesto ». On ne peut être plus clair !

Label RCA-Sony Music.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs