Accueil Opinions Éditos

LuxLeaks: à Luxembourg, celui qui dit la vérité…

Ceux qui ont espéré et cru que la justice, fiscale en l’occurrence, avait gagné des points avec les révélations des LuxLeaks, se sont trompés. L’édito de Béatrice Delvaux.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Surtout ne pas relever la tête, suivre la ligne officielle, peu importe qu’elle soit morale, qu’elle se joue de la légalité ou qu’elle nourrisse l’injustice. Jeunes gens, rentrez dans le rang, sous peine de le payer cher ! Les chevaliers blancs, les justiciers, c’est au cinéma.

C’est le message donné par le procès ouvert hier à Luxembourg. Ceux qui ont espéré et cru que la justice, fiscale en l’occurrence, avait gagné des points avec les révélations des LuxLeaks, se sont trompés. Novembre 2014 avait permis de faire deux pas en avant, mai 2016 en fait faire quatre en arrière. Ceux qui sont assis sur les bancs des accusés de ce tribunal luxembourgeois ne sont en effet pas les concepteurs ou les bénéficiaires de ces montages fiscaux mis au jour, mais ceux qui les ont révélés. Les mêmes dont à l’époque, des commissaires, des ministres, des Premiers ministres, des présidents européens avaient loué le courage et le travail d’intérêt public.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Eric Lavenne, vendredi 29 avril 2016, 8:27

    En clair " On ose de nous[à près 90 %)] se "fouter"

  • Posté par Eric Lavenne, vendredi 29 avril 2016, 8:24

    En ce sens ,que leurs pseudo compagnons de "Fortune" ;eux TRICHENT et TRICHENT ENCORE et de ce fait ,les déclarants "nantis" vont bientôt eux aussi, "cracher au bassinet" en lieu et place de TRICHEURS dont il serait bon sans doute ,de faire le procès. A noter encore que les paradis fiscaux, sur notre planète ,lentement, débutent à s'amenuisent en nombre(c'est un pléonasme) .On pourrait ainsi en "causer" des heures...et des heures .Bref, l'Europe Economique s'enlise.sans coup férir

  • Posté par Eric Lavenne, vendredi 29 avril 2016, 8:08

    Là aussi ,où vous avez totalement raison c'est dans le fait que ce "procès" est une farce "odieuse" à la limite de "l'hideux" Si l'Europe se devait d'être logique ,cela ne devrait se concevoir que via une harmonisation fiscale TOTALE en tous points et dans l'immédiat absolu.( et PAS de SI ni de MAIS). En outre, pour être bien compris, j'ose expliquer aux nantis déclarants la totalité fiscale de leurs "biens" ,qu'eux également sont les dindons de la farce .

  • Posté par Eric Lavenne, vendredi 29 avril 2016, 0:27

    Mais, vous êtes loin d'avoir tort ;car cette économie devrait avant tout "en vertu de grands principes" nous servir ,tous à mieux vivre ,pour le moins. "Sœur Anne ,ne vois-tu rien venir ???" Oui, je ne l'ignore pas ,ici, j'ai fais dans "le vieux"

  • Posté par Eric Lavenne, vendredi 29 avril 2016, 0:19

    Tout se perd et peu de choses se créent. C'est logique, tous nous faisons dans la similarité.... Il est chanté dans une fort ancienne chanson de Guy Béart:" Le premier qui dit la vérité :il sera exécuté" Dans une Europe, économique mais néanmoins économique et oh surprise cependant économique et en présence d'une obsolescence droite<-->gauche; demeurez vigilants car il y a pire encore !!

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs