Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: construire de nouvelles centrales à gaz en peine crise climatique n’a aucun sens

Le gouvernement belge projette de construire de nouvelles centrales électriques au gaz. Or, la lutte contre la crise climatique implique que nous cessions de construire de nouvelles infrastructures basées sur les combustibles fossiles. Tout de suite.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

En 2020, l’impact dévastateur du covid sur l’économie mondiale a entraîné une réduction de 8 % des émissions globales. À quelque chose malheur est bon ? Non, pas vraiment. Pour atteindre les objectifs de l’accord climat signé à Paris et, donc, limiter la hausse de température globale à 1,5 ºC, nous devons réduire nos émissions du même pourcentage chaque année jusqu’en 2030 – mais de préférence sans tous ces morts et sans dépression économique, évidemment.

Si beaucoup d’hommes politiques consacrent de belles paroles à la problématique du climat, rares sont ceux qui ont conscience de l’ampleur du défi. Pour atteindre notre objectif de 1,5 ºC, nous ne devons pas simplement diminuer nos émissions, nous devons les réduire à zéro et en quelques décennies seulement. Cela nécessite une transformation inédite de pratiquement tous les secteurs de l’économie mondiale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Le Cynique, vendredi 11 juin 2021, 9:52

    Continuons à vive sans se soucier de tout cela-ça n'y changera rien que d'essayer d'enrayer le déclin de notre civilisation!

  • Posté par DENONNE LOUIS, mercredi 9 juin 2021, 11:07

    Pour éviter de brûler du gaz, il faut développer davantage l'éolien et le photovoltaïque. Le problème, c'est que, par essence, ces deux sources d'énergie sont irrégulières. La solution : développer les capacités de stockage. Comment stocker l'énergie ? En multipliant des systèmes semblables à celui de la cascade de Coo : en cas d'excédent de production électrique, le surplus est utilisé pour pomper l'eau de la rivière dans les bassins supérieurs ; quand le besoin d'électricité se fait sentir, on relâche l'eau dans les turbines. La Belgique n'ayant pas un relief favorable, il faut négocier avec des pays comme la Suisse ou la Suède des installations qui permettent de faire comme à Coo.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 8 juin 2021, 18:44

    C'est bien beau. Ce sont les mêmes qui ont fait du lobbying pour arrêter les centrales nucléaires ne veulent pas de centrales à gaz. C'est quoi l'alternative? Le vent et le soleil? Ou peut-être des centrales à gaz (mais pas de gaz russe. Plutôt du bon gaz de schiste made in US). On verra très vite l'absurdité dans laquelle on est entrainé au nom du 'réchauffement climatique'.

  • Posté par hemmer arthur, mardi 8 juin 2021, 18:42

    Alors là, une carte blanche qui préconise au nom du climat la prolongation des centrales nucléaires, c'est plutôt original et surtout beaucoup trop tardif car tout le monde politique a souscrit à la fin de ce type de production énergétique. Je ne connais pas l'âge des rédacteurs mais manifestement ils ne connaissent pas la saga nucléaire de la Belgique depuis 20 ans !

  • Posté par Le Cynique, vendredi 11 juin 2021, 9:53

    L'éolien est du théâtre écolo-les centrales sont seules garants de notre mode vie à moins que vous ne souhaitiez vous laisser dépérir !

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs