Accueil Belgique Politique

Un ex-lobbyiste des pesticides au cabinet Clarinval

Conflit d’intérêts ? L’organisation Pesticide action network écrit au Premier ministre pour dénoncer la présence, au cabinet du ministre de l’Agriculture, d’un ancien lobbyiste des pesticides.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

C’est une présence qui n’est pas passée inaperçue et qui a fait s’étrangler l’ONG « Pesticide action Network Europe ». Celui-ci fédère 400 organisations de 28 pays et lutte contre les « pesticides dangereux ». Parcourant la liste des membres du cabinet du ministre fédéral de l’Agriculture David Clarinval (MR), on y a repéré le nom d’un « expert », Pierrick Walravens. Ce dernier a également travaillé pour Phytofar, la puissante fédération belge des producteurs de produits phyto-pharmaceutiques (pesticides, biocides…). Il figura d’ailleurs à ce titre sur le registre des lobbyistes de la Chambre, dont la dernière mise à jour date du 7 juin 2021.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

28 Commentaires

  • Posté par FAFCHAMPS Jean, lundi 14 juin 2021, 15:12

    Il faudrait rappeler au ministre que l’article 23 de la Constitution qui garantit : 4° le droit à la protection d'un environnement sain ; lui rappeler également que l'article 11de la Charte sociale européenne (révisée) dit que : Toute personne a le droit de bénéficier de toutes les mesures lui permettant de jouir du meilleur état de santé qu'elle puisse atteindre. En vue d'assurer l'exercice effectif du droit à la protection de la santé, les Parties s'engagent à prendre, soit directement, soit en coopération avec les organisations publiques et privées, des mesures appropriées tendant notamment : 1. à éliminer, dans la mesure du possible, les causes d'une santé déficiente ; Enfin, ’il est faux de dire que le recours aux pesticides est indispensable. De nombreux pays raisonnables ont prouvé que des solutions alternatives et efficaces existent. Une nouvelle démonstration que pour être ministre il n'est pas nécessaire d'être compétent et qu'il vaut mieux ne pas avoir d'état d'âme.

  • Posté par Steemans Philippe, lundi 14 juin 2021, 14:11

    Je me demande comment on peut écrire de telle ... Vous ne comprenez pas qu’il y va de la santé de la nature et nous faisons partie de la nature. ... Nous vivons dans un monde merveilleux.

  • Posté par Taquin Vincent , lundi 14 juin 2021, 14:09

    Il faut lire le fameux article dans le sillon belge. Ce n'est pas de la science mais du marketing très grossier pour les pesticides. Ce n'est qu'une suite de caricatures et d'amalgames. Un membre d'un cabinet de l'agriculture doit être capable de discuter avec tous les acteurs du secteur en les respectant. Et non monsieur Walravens, le bio ce n'est pas le retour à la bougie.

  • Posté par hoyois yves, lundi 14 juin 2021, 14:01

    ce n'est pas une question de gaucho ou verre d'eau ou quoique ce soit ! c'est une question de santé publique, rien moins que ça !!!

  • Posté par Haegelsteen Philippe, dimanche 13 juin 2021, 13:03

    Il devrait être envoyé dans un camp de rééducation, vive la dictature verte !

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs