Accueil Dix idées pour ne plus jamais devoir confiner

Mais aussi…

Repenser un modèle de société. Ne plus jamais fermer l’accès au sport ni à la culture. Veiller aux personnes défavorisées. Constituer un stock stratégique de médicaments et de matériel. Renforcer les lignes de production en Europe. Voici en vrac d’autres pistes pour l’avenir suggérées par les experts.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Jamais à court d’idées et de suggestions, les experts que nous avons sollicités ont livré d’autres pistes en vrac pour améliorer à l’avenir la gestion de l’épidémie tout en veillant au bien-être des citoyens. L’infectiologue Charlotte Martin appelle à ne plus jamais fermer l’accès au sport ni à la culture. Dans le même esprit, l’épidémiologiste Sophie Quoilin invite à tirer les leçons de la crise pour repenser un modèle de société : « Cette crise a mis en évidence un certain nombre de caractéristiques du fonctionnement de notre société. Notamment par rapport à l’individualisme et la rentabilité. On devra s’en saisir pour que tout ça n’ait pas servi à rien. Je pense notamment aux maisons de repos. Quel genre de structure on veut pour nos propres vieux jours ? Est-ce vraiment ce genre d’établissements où les personnes âgées sont cantonnées avec un minimum de personnel pour la rentabilité ? »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Gilot Ivan, jeudi 10 juin 2021, 18:58

    Avis de quelques médecins en France : https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fblog-gerard.maudrux.fr%2F2021%2F06%2F10%2Fles-miracles-de-livermectine%2F%3Ffbclid%3DIwAR1gzNEd5nNkLNqFDHp3DE52GL19jSRduARGnwYJI3vaEThOcsL0q8NEZXU&h=AT0VEkphnr_K3imvvHnMG_BiB6oZ5R0LVQ6ODAoYTZWtT7kuPcksonLl-MxiW4cqEnEnUMLuVRHQdU4t7DVLaxC6Ps_zyO__Zdzyb6bliizDW7u9wBGOc2z7wvD83OLFnGvH3CO1Ej80tt_mIcTX&__tn__=H-R&c[0]=AT1EkP16mJ9d3-m7hncANOXRww8p4KO7jucnpiJWTCcEjUdqV_WJy0_9JlrNoerW6vpObZecss3a-SXHD4hZmXvjtLMSag_2kAzKyzwc9BRbP1OeCM42e2tth4hBsxwHqzQ397vBlu-evmhZaKzVqoqzsQ

  • Posté par Gilot Ivan, jeudi 10 juin 2021, 9:41

    C'est évidemment plus intéressant de vendre des vaccins au prix fort pour chaque variant qui va apparaître : Ce n'est pas perdu pour tout le monde.

  • Posté par Gilot Ivan, mercredi 9 juin 2021, 21:56

    On comprend mieux en écoutant Didier Raoult ! https://www.youtube.com/watch?v=Ld1kpIDzmLE

  • Posté par massacry olivier, mercredi 9 juin 2021, 23:59

    Dommage que l'ail ne guérissent pas de la constipation intellectuelle. Vous servez là une belle daube. Concernant le sérieux scientifique dont le Prof-Charlatan Raoult aime ici encore s'attibuer, je vous invite à lire ceci: https://www.ariane-beldi.ch/2020/03/28/dider-raoult-le-genie-de-la-chloroquine-qui-sauvera-le-monde-du-covid-19/ et https://sciencebasedmedicine.org/are-hydroxychloroquine-and-azithromycin-an-effective-treatment-for-covid-19/. Au sujet des mails de Fauci, l'Afp a fait un travail de mise au point "Hydroxychloroquine, origine du virus, masques : attention aux interprétations erronées des emails d’Anthony Fauci". Enfin rappelons que l'émission de Sud Radio animée par André Berchoff est on ne peux plus sujet à caution, véritable ramassis de pseudo sciences auxquels il n'y plus de doute vous êtes abonné: "En 2020, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, il est accusé...de donner la parole, sur Sud Radio, à un monde « parallèle » de désinformation, qui comprendrait notamment des « complotistes » et des « rassuristes » comme les médecins Christian Perronne et Louis Fouché, ainsi que la généticienne Alexandra Henrion-Caude, désavouée par l'Inserm". Mais bon il vrai que tout cela parait anodin face à votre maitre le gourou Montagnier.

  • Posté par Gilot Ivan, mercredi 9 juin 2021, 11:45

    Se renforcer ! cela on n'en parle pas ; c'est pourtant élémentaire, mais plus difficile à inculquer ! Pas trop non plus ? Je rappelle : Le covid n'atteint que les personnes fragilisées : Donc, les personnes âgées, malades, en surpoids, etc  : Des plus jeunes sont touchées aussi, parce que nous devenons trop sensibles des muqueuses ; nous sommes trop renfermés dans nos habitations, nos voitures, etc. Le même phénomène se présente avec le pollen ; de plus en plus de personnes sont touchées : Ce n'est pas le pollen qui devient plus virulent. Il faut donc se renforcer préventivement ; si possible de façon naturelle ; c'est ce que j'explique ci-dessous ;  eau de mer à 30 gr de sel par litre vaporisée dans les narines et de l'ail frais non cuit pour les poumons ; tous les jours entre autres actions ; à votre santé ....

Plus de commentaires

Dix idées pour ne jamais devoir reconfiner

Les indicateurs sanitaires sont au vert, le grand déconfinement démarre. Et si on profitait de cette trêve pour avoir un coup d’avance ? Sollicités par « Le Soir », 21 experts ont identifié les chantiers à mettre en œuvre dès aujourd’hui pour éviter, demain, que l’histoire du confinement se répète.

Dans certains cas, le masque tu garderas

Denrée rare au début de la pandémie, le masque a prouvé son utilité. Les experts s’accordent sur le fait qu’il doit devenir un objet du quotidien. Un accessoire en plus de tous les nouveaux « bons réflexes » à adopter, comme le fait de rester chez soi lorsqu’on est malade ou de se laver régulièrement les mains.

A tour de bras tu vaccineras, surtout les plus exposés au risque

Seul un schéma complet (deux doses) offre une protection optimale. Pour certains experts, avec l’apparition de variants plus contagieux, il y a urgence à accélérer l’administration d’une deuxième dose aux personnes plus à risque de faire une forme grave. Ce qui devrait être le cas d’ici un bon mois.

Dans la ventilation de tous les bâtiments, massivement tu investiras

Il existe déjà des plans pour lutter contre les maladies qui se transmettent par l’eau ou par la nourriture, mais pas par l’air. Il est donc temps de fixer des normes et d’investir massivement dans des systèmes de ventilation et de purification d’air, pour des impératifs de santé publique.

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs