Accueil Monde Union européenne

Vie privée: la Commission lance une procédure d’infraction au RGPD contre la Belgique

L’action en justice, une première européenne, fait suite à deux plaintes visant le manque d’indépendance de l’APD et l’illégalité du CSI. Frank Robben est dans le viseur.

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 4 min

Les instances européennes devaient l’annoncer ce mercredi midi. L’info circule néanmoins déjà à la vitesse de la lumière suite à sa divulgation par le site d’information Politico. Comme on pouvait s’y attendre, la Commission va bel et bien intenter une action en justice à l’encontre de la Belgique pour infraction grave au RGPD, le règlement qui protège nos données à caractère personnel. La Belgique est donc le premier Etat à faire l’objet d’une telle procédure depuis la mise en place de ce texte. Même la Hongrie n’y avait pas encore eu droit.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Frissen Jean-Marie, mercredi 9 juin 2021, 18:58

    Le politologue Yascha Mounk dans Le peuple contre la démocratie a bien montré qu'en réalité, nous ne sommes plus en démocratie. La Hongrie oui, dans une démocratie "illibérale" à tendance autoritaire. Mais nous, nous sommes tombés dans un libéralisme antidémocratique où les instances élues n'ont plus rien à dire ou ne font même plus rien pour avoir quelque chose à dire, laissant à la BCE, à la Commission, à des technocrates rédacteurs de traités internationaux le soin de gérer les affaires. C'est à peine si on demandera ensuite à nos élus de donner leur blanc seing. L'affaire du CETA, du Canada "si gentil" et des Wallons, on ne les y reprendra plus... En attendant, nos parlementaires, pas toujours très fûtés (on ne leur demande d'ailleurs plus de l'être : ils risqueraient d'emmerder le monde), toujours plus jeunes et inexpérimentés, se contentent de futilités. Du travail à leur niveau médiocre. Alors traiter de choses importantes comme le RGPD et la vie privée ? Mon Dieu, c 'est bien trop compliqué ! Et puis on risque des ennuis...

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 9 juin 2021, 19:58

    Tant que vous n'aurez pas réalisé qu'il existe une dualité entre "Tout" et "partie"; entre "ensemble" et "élément"; entre "société" et "individu" ... vous serez immanquablement contrarié par des particularismes, dont celles que vous citez ! Arrêtez de tourner en rond et analysez les composantes élémentaires du pseudo paradoxe.

  • Posté par Frissen Jean-Marie, mercredi 9 juin 2021, 18:58

    Le politologue Yascha Mounk dans Le peuple contre la démocratie a bien montré qu'en réalité, nous ne sommes plus en démocratie. La Hongrie oui, dans une démocratie "illibérale" à tendance autoritaire. Mais nous, nous sommes tombés dans un libéralisme antidémocratique où les instances élues n'ont plus rien à dire ou ne font même plus rien pour avoir quelque chose à dire, laissant à la BCE, à la Commission, à des technocrates rédacteurs de traités internationaux le soin de gérer les affaires. C'est à peine si on demandera ensuite à nos élus de donner leur blanc seing. L'affaire du CETA, du Canada "si gentil" et des Wallons, on ne les y reprendra plus... En attendant, nos parlementaires, pas toujours très fûtés (on ne leur demande d'ailleurs plus de l'être : ils risqueraient d'emmerder le monde), toujours plus jeunes et inexpérimentés, se contentent de futilités. Du travail à leur niveau médiocre. Alors traiter de choses importantes comme le RGPD et la vie privée ? Mon Dieu, c 'est bien trop compliqué ! Et puis on risque des ennuis...

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 9 juin 2021, 14:00

    Il y a la "Loi" et "L'esprit de la loi" . On dit donc que "l'usage du droit" dans un autre BUT que celui pour lequel il a été créé ... est un ABUS de droit ! C'est ce que je m'évertue a dire dans ces rubriques depuis belle lurette : Souvent, ce n'est pas la RÈGLE qui en soit serait mauvaise ... mais plutôt ce qu'en FONT les gens (autorité; police; citoyens; etc.). La "collecte des données"; pour autant qu'elle se justifie; peut en soit être UTILE : depuis les temps bibliques (Hérode) on recensait les populations ... sans que cela n'aie causé de problèmes ! Par contre j’ai déjà souligné où se situait le problème : l’interprétation des règles et L’ABUS de leurs usages ! Il ne faut jamais « signer de chèques en blanc » ! Et le Législateur doit arrêter de le faire vis-à-vis du politique ! Chaque règle, chaque loi, doit être accompagnée de son « mode d’emploi » et dire à quoi elle devrait servir : son « Esprit » ! Un exemple pas très évident : Un agent avait décidé de verbaliser un conducteur buvant son café en roulant. Eh ! Bien le juge a rejeté « l’infraction » … car la loi concernait le téléphone et pas autre chose ! De même je souhaiterais que l’interprétation d’une loi le soit dorénavant dans le sens « Restrictif » ! Et si p.ex. le législateur avait autorisé l’implantation des portiques autoroutiers dans le but de taxer les camions étrangers … il ne faut pas accepter qu’un gouvernement, si « écolo-vélo-bruxellois » soit-il, ne vienne nous matraquer avec une « taxe kilométrique voiture » à Bxl … en piratant les capacités illimitées dudit portique ! Merci et bonneS réflexionS .

  • Posté par Crutzen Jean-philippe, mercredi 9 juin 2021, 12:47

    Frank Robben est intouchable. Il doit avoir des dossiers accablants sur un paquet monde. Il est bien placé pour ça. Comme, à son époque, J. Edgar Hoover.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs