Bruxelles: les endroits où le masque est encore obligatoire et où il ne l’est plus (carte interactive)

Bruxelles: les endroits où le masque est encore obligatoire et où il ne l’est plus (carte interactive)

Dès ce mercredi matin, le port du masque n’est plus obligatoire sur le territoire bruxellois, sauf dans certaines rues et places reprises dans la carte interactive ci-dessous. C’est notament le cas de la rue Neuve.

Telle était, en substance, la décision prise lundi par le Conseil régional de sécurité (le ministre-président bruxellois et les bourgmestres). A charge, précisait-on alors chez Rudi Vervoort, pour chaque bourgmestre, d’indiquer, pour sa commune, la liste des artères où l’obligation n’était pas levée. « En application de l’arrêté ministériel fédéral, donc dans les lieux où une distance de sécurité ne peut pas être maintenue ».

Seules six communes ont une liste de rues

Casse-tête en vue pour les Bruxellois(es), appelés à apprendre un bottin d’adresses, avant de découvrir leurs nez et bouche ? Pas tant que ça… Contactés, treize des dix-neuf bourgmestres nous ont confirmé ne pas avoir dressé de liste de rues, et en appeler plutôt « au bon sens citoyen ». Le raisonnement ? Certaines artères sont densément fréquentées à certaines heures, désertes à d’autres, « on ne va pas commencer, en plus, à préciser des horaires ». « C’est une mesure illisible pour les gens. » L’idée dominante dans la capitale ? Le masque s’imposera de lui-même dans les noyaux commerciaux, aux heures d’affluence. Il est par ailleurs requis pour tous les marchés de la Région (par exemple sur le site de l’abattoir d’Anderlecht), les brocantes, les centres commerciaux (comme le Woluwe Shopping Center). Certaines communes, comme Ganshoren ou Molenbeek, ajoutent les entrées et sorties d’écoles.

Rue Neuve, principale concernée

Concrètement, le masque reste obligatoire rue Neuve (mais c’est le seul endroit sur le territoire de la Ville). Et sur certaines artères et places de Schaerbeek et Saint-Josse (par exemple la chaussée de Haecht ou la rue de Brabant), Molenbeek (chaussées de Gand et de Ninove, notamment), Koekelberg et Evere.

A noter que plusieurs bourgmestres, notamment Charles Picqué, se sont quelque peu étonné qu’une majorité de leurs homologues n’aient pas délimité de périmètre avec masque obligatoire. En ce compris les communes avec d’importants noyaux commerciaux telles Ixelles, Etterbeek ou Uccle. S’alignant sur cette attitude dominante qu’il estime plutôt contraire à l’esprit de la décision régionale, le socialiste saint-gillois n’imposera le masque nulle part sur son territoire. Mais il attend malgré tout une clarification et d’éventuelles nouvelles consignes de Rudi Vervoort. Au cabinet de ce dernier, on estime qu’il revient aux communes de trancher…

Sur le même sujet
PolitiqueCharles Picqué
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous