Accueil Culture

«Ne pas pouvoir tenir la main de celui qui s’en va, c’est terrible»

La crise sanitaire a fait des ravages. Les personnes âgées n’ont pas été épargnées. Pas plus que leurs familles, qui n’ont souvent pas pu dire au revoir à l’être aimé. Jaco Van Dormael en a fait un film, dédié à la mémoire de Luc De Mey.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Comment avez-vous vécu ce long confinement ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs