Accueil Économie Entrepreneuriat

Marc Coucke augmente sa participation dans la maison-mère de Walibi et Bellewaerde

Ce n’est pas le premier investissement de Marc Coucke dans le secteur des loisirs. Il détient en effet déjà 30 % des parts du parc animalier Pairi Daiza depuis 2015 et possède 83 % des parts de l’exploitant néerlandais de pistes de ski couvertes SnowWorld.

Temps de lecture: 2 min

Marc Coucke a souscrit à une augmentation de capital du groupe français Compagnie des Alpes, propriétaire des parcs d’attractions Walibi et Bellewaerde et premier exploitant de domaines skiables au monde. Cette information, rapportée par De Tijd mercredi matin, a été confirmée à Belga par Wim De Meyer, responsable de la communication d’Alychlo, la société d’investissement de l’homme d’affaires flamand.

Via ce véhicule financier, Marc Coucke a acheté pour près de 10 millions d’euros d’actions de la Compagnie des Alpes, qui cherche à lever 231 millions via une augmentation de capital. De cette manière, Coucke acquerra quelques pour cent du groupe français, leader mondial du marché des domaines skiables, dont Tignes et La Plagne, et propriétaire des parcs d’attractions belges Walibi et Bellewaerde et des parcs français Parc Astérix et Futuroscope.

Alychlo, qui détient déjà 0,2 % de la Compagnie des Alpes avec 50.000 actions, s’est engagé à en acheter pour un montant de 9,87 millions d’euros dans le cadre de l’opération capitalistique, indique également un communiqué du groupe français.

Ce n’est pas le premier investissement de Marc Coucke dans le secteur des loisirs. Il détient en effet déjà 30 % des parts du parc animalier Pairi Daiza depuis 2015 et possède 83 % des parts de l’exploitant néerlandais de pistes de ski couvertes SnowWorld.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entrepreneuriat

Grand format En Belgique, le business des drones peine à décoller

Baigné par la technologie, notre pays possède tous les atouts pour exploiter les nouvelles potentialités générées par les drones. A ceci près que la prévention des risques y est aussi très poussée en raison de la densité de population. Entre l’administration et les entreprises, le dialogue est pour l’instant compliqué.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière