Euro 2020

«Tôt ou tard», le Diable rouge Thomas Meunier au centre d’un documentaire: «C’est un personnage avec un parcours atypique» (vidéo)

Photo News
Photo News

Ce documentaire est un protrait du Diable rouge, passé par Virton, Bruges, Paris et Dortmund. « Cela raconte la trajectoire totalement atypique d’un personnage haut en couleur », précise le réalisateur Thomas Bricmont sur le plateau du 6-8, sur Vivacité. « C’est une exception dans le milieu du foot. On part des Ardennes jusqu’à Paris et à Dortmund en revenant sur la Coupe du monde 2018. »

Le réalisateur ajoute que le parcours du défenseur latéral se prêtait très bien à une narration de documentaire. « Son parcours est atypique, car, se retrouver à Virton en D3, à 18 ans, c’est généralement être voué au foot amateur ou limite aller jusqu’en D1. À cet âge, si on est destiné à une grande carrière, on est dans un grand centre de formation du pays. On n’est pas à Virton, en D3, avec un job à l’usine à côté ou comme postier. Puis, quelques années plus tard, il se retrouve dans les vestaires avec Neymar et Mbappé à Paris, c’est assez fou. Au-delà de son parcours, c’est aussi le personnage qui est intéressant. Comme il n’est pas passé par des centres de formation de clubs belges réputés, il a gardé cette fraîcheur. Il n’a pas eu de media training ou ce genre de chose, qui te formate dans tes déclarations et qui t’oblige à dire certaines choses. »

Et selon Thomas Bricmont, les passages avec la grand-mère de Meunier, apportant un plateau de charcuterie avec de l’Orval, valent de l’or. « C’est la star du film, elle est extraordinaire. »

Le documentaire prévoit également quelques infos croustillantes sur les coulisses du football. « C’est le personnage avec qui on peut raconter une histoire et raconter les dessous du football. Car on parle du foot business. Il explique que, pour lui, le foot n’est plus le foot, car c’est devenu professionnel avec des contraintes. Ce genre de discours, on ne l’entend pas en général. Il dit aussi que certains de ses équipiers du PSG devaient voir un psychologue car ils avaient trop de pression. »

Finalement, Thomas Bricmont avoue qu’il faut s’attendre à un documentaire qui met plutôt en avant le joueur et sa personne. « Je suis fan de foot, mais j’ai essayé de faire un travail de journaliste. Après, ça reste un biopic assez à sa gloire. Ce n’est pas une enquête sur Thomas Meunier. C’est vrai qu’après avoir vu le film, on a envie d’aller boire des coups avec lui. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Photo News

    Par Philippe Gerday

    Espagne

    Sergio Ramos a salué la Casa Blanca: «Je ne voulais pas quitter le Real»

  • TOPSHOT-FBL-EURO-2020-2021-MATCH16-DEN-BEL

    Par Guillaume Raedts

    Diables rouges

    Danemark - Belgique: Kevin De Bruyne, le retour fracassant du patron

  • En une mi-temps, De Bruyne a enflammé les fans belges et calmé les supporters danois.

    Par Frédéric Larsimont

    Euro 2020

    Danemark - Belgique: De Bruyne a rallumé la lumière

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous