Le Conseil supérieur de la Santé a tranché: les personnes ayant contracté le virus devront recevoir deux doses pour être totalement protégées

Le Conseil supérieur de la Santé a tranché: les personnes ayant contracté le virus devront recevoir deux doses pour être totalement protégées

Les personnes qui ont été infectées par le coronavirus doivent tout de même recevoir deux injections du vaccin à ARNm pour être considérées comme totalement protégées et vaccinées. C'est ce que recommande le Conseil supérieur de la santé dans un nouvel avis publié mercredi. Cependant, le CSS fait une concession dans le cadre du certificat européen COVID-19. Là, l'administration d'une seule dose pourrait être considérée comme étant une vaccination complète.

Les autorités sanitaires françaises ont décidé à la mi-février d'administrer une seule dose du vaccin à ARNm aux personnes ayant déjà contracté le COVID-19. La Haute Autorité de Santé (HAS) française a utilisé l'argument selon lequel les personnes guéries du COVID-19 avaient développé une mémoire immunitaire pendant leur infection. Une seule dose du vaccin suffirait alors comme rappel. Une semaine plus tard, la Belgique a également examiné la question, mais a décidé de s'en tenir à la stratégie à deux doses. Dans une nouvelle recommandation actualisée, le Conseil belge de la santé s'en tient à cette recommandation.

Selon les études les plus récentes, l'immunité naturelle contre le COVID-19 dure au moins six mois. Une infection par le variant originel Wuhan offre également une protection partielle contre les variants dits préoccupants (variants britannique, sud-africain, brésilien et indien). En outre, la plupart des études montrent que le taux d'anticorps après une seule injection chez les personnes ayant été précédemment infectées est significativement plus élevé que celui obtenu après deux doses chez les patients n'ayant jamais été infectés par le COVID.

Cependant, les données disponibles étant limitées et n'ayant pas été recueillies auprès des groupes les plus vulnérables, le CSS maintient sa position initiale de maintien d'un calendrier de vaccination complet pour l'ensemble de la population.

La CSS laisse la porte entrouverte pour ceux qui souhaitent voyager. Pour les voyages, une seule dose après l'infection pourrait suffire pour être considéré comme totalement vacciné. "Dans ce contexte particulier de voyage et de certificat COVID-19, cela peut être considéré comme une vaccination complète", indique le document.

Enfin, le CSS a souligné qu'il appartenait à la Task Force vaccination et aux autorités politiques de prendre les décisions finales.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous