Accueil Opinions Éditos

Parlement, réveille-toi (bis)

Soudain placée sous les projecteurs sanitaires, la Belgique est apparue comme absolument pas à la hauteur des exigences, notamment en ce qui concerne l’indépendance du contrôleur de cette protection des données.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Une précaution indispensable avant de commencer à lire ce texte. Le sujet traité ici, d’apparence complexe, vous concerne absolument. En fait, il ne concerne même que vous, et vous comme jamais. Il touche à votre vie privée – que vous soyez un homme, une femme ou un enfant –, dans le but d’éviter qu’elle soit influencée, manipulée, exposée, travestie, trahie par non seulement des institutions, des entreprises ou des autorités, incompétentes ou malveillantes, mais aussi par des algorithmes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par GOBBO Corrado, jeudi 10 juin 2021, 20:55

    Edito perturbant bien que sujet pas nouveau (hélas). Quand on pense à certains sujets (mineurs, voire insignifiants) discutés parfois à n'en plus finir au Parlement, et qu'il passe à côté de telles énormités, malgré DES alertes, on reste pantois. Un sacré coup de balai serait bien utile pour éliminer les incompétents et irresponsables (il y en a une bonne proportion apparemment) qui sont censés nous représenter et qui sont "grassement payés" pour , dans le cas de certains, briller plus par leur(s) absence(s) que leur(s) activité(s) parlementaire(s) et compétence(s). On en finirait presque par avoir un poil de compréhension pour un discours populiste devant une telle inertie et un tel vide sidéral. LAMENTABLE. :-(

  • Posté par Lerusse Marcel, jeudi 10 juin 2021, 19:13

    J'ai lu qu'il y avait un "prix politique" à la résolution de ce problème, quel est est-il ?

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 10 juin 2021, 11:43

    Dans une particratie, un Parlement ne peut pas se réveiller.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, jeudi 10 juin 2021, 17:19

    Avec Stordiau, on a l'esprit schnaps à toutes les heures. Cette addiction est malheureuse et destructrice mais bon. Ne jugeons pas.

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 10 juin 2021, 15:05

    Tout comme dans l'incendie du Reichstag; Herr Staquet !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs